L’assurance et la caution

Assurance

L’assurance d’un prêt automobile est l’assurance du crédit proprement dit mais non pas de l’automobile. Un prêt est toujours accompagné d’une assurance. C’est la garantie de paiement. Si vous voulez un prêt automobile et que vous n’avez pas d’assurance, le crédit ne sera jamais obtenu. Même si votre budget est très ample, une assurance est toujours de vigueur au cas où. Le futur est incertain, vous pourrez avoir des difficultés financières, l’assurance est là pour cela. A part l’assurance de votre future voiture, vous contractez l’assurance de votre prêt. Ce sont les institutions d’assurance que vous devez demander. Ils ont ce qu’ils appellent des assurances pour crédits. Que ce soit pour un prêt immobilier ou automobile ou autre consommation. Avant le contrat de crédit, vous devez donc obtenir une assurance pour prêt automobile. Les conditions pour cette assurance sont indépendantes des conditions de la banque. Vous présentez votre assurance avec les autres pièces que la banque vous demande. Le plus souvent, c’est l’assurance pour une perte d’emploi que la banque veut voir. Elle veut que la somme empruntée soit remboursée. Et c’est normal. Il est un peu dur si vous ne payez pas et que la banque saisie votre voiture. Pour éviter ce cas, l’assurance prendra votre place pour vos paiements. Votre assurance couvre alors la totalité du montant de votre emprunt comme cela si par malheur vous n’avez plus de ressources quelques temps après votre emprunt, vous êtes sûr que le remboursement se fera jusqu’à la fin. Mais ce sont des conditions que vous aurez avec votre assureur.

Caution

La caution est la même que l’assurance. Le but est de garantir le prêt automobile. Mais la caution vient d’une personne physique. Elle peut être un parent, un proche, un ami, ou autres qui se portent garants de votre emprunt. Pour ce choix, assurez-vous que la personne aura le financement nécessaire. Car si la caution ne peut pas remplir ses tâches alors vous serez dans une embrouille totale. Premièrement, la personne doit accepter de son plein gré. De toute façon, elle prendra part dans le contrat, c’est-à-dire que ses coordonnées et son consentement sont enregistrés avec le contrat de prêt. Ensuite, durant toute la durée du remboursement, la caution doit toujours être en état de vous secourir. C’est un contrat à court terme mais tout peut se passer en 3 ans. Il y quand même une étude faite par la banque avant d’accepter la caution. Si c’est une personne ayant des problèmes financiers, la banque se verra de refuser la participation de la caution. La vérification sera donc effectuée au cas où. La caution est employée par les travailleurs mais surtout par les jeunes. N’ayant pas de ressources pour les assurances chez les assureurs, ce sont les parents qui proposent d’être la caution. C’est un cas très répandu car le jeune souvent habite encore chez ses parents. Il n’y a pas de loi qui dicte qu’une personne qui travaille ne peut pas recourir à ses parents. C’est selon le choix de l’emprunteur et de ses proches. La banque ne veut qu’une seule chose : la garantie de paiement.

Prêt pour automobile écologique

Une tendance

Tout ce qui consomme de l’énergie passe de polluant à écologique. Les voitures sont dites des voitures hybrides quand ils sont écologiques. Ces véhicules sont plus chers que les classiques. Il est aussi connu que les voitures hybrides consomment moins d’énergie, c’est aussi un moyen pour économiser du carburant. Les concessionnaires optent de plus en plus à la fabrication de cette génération de voitures. En parallèle, les banques se rouent aussi dans ce sens. Les prêts pour ce genre de voiture prennent de l’ampleur. Ils ne sont pas encore dans toutes les banques, les institutions de prêt et les sites internet mais ils existent.

Comment faire ?

En premier lieu, vous devez chercher les banques et les sites qui proposent ce genre de prêt. Et comme pour les voitures classiques, les démarches sont les mêmes. La comparaison est toujours la première chose à faire. La différence de prix est très remarquable, alors faites d’abord une recherche approfondie. C’est une offre encore toute chaude, donc ceux qui proposent ont encore la liberté de contrôler le marché par leur propre prix. La comparaison vous donnera une idée de ce que sera le prix. Le crédit pour automobiles écologiques sera un peu plus difficile à obtenir car son prix est un peu cher. Si vous avez deux ou trois dettes à payer, il est difficile de l’obtenir. Ce qu’il faut faire c’est de ménager d’abord vos dettes et avoir le moins de taux d’endettement possible. Si vous vous adressez à une banque qui ne propose pas de crédit auto écolo, demandez bien la nature du prêt. Ou bien vous optez pour un prêt non affecté ou pour un crédit affecté. Etudiez bien les garanties et les frais. Mais le plus sûr c’est de vous adresser directement aux banques qui proposent déjà ce genre de prêt spécial voiture écolo.

Les avantages

La question sur la protection de l’environnement est très sérieuse. Ce n’est plus le ressort des banques mais c’est le gouvernement qui s’en occupe. Les matériels écologiques sont très conseillés pour l’environnement. Un crédit écologique est d’abord bon pour la protection de l’environnement. Ensuite, c’est surtout l’Etat qui conseille les banques de faire cette pratique. Le financement peut dépasser les 100 %. C’est encore une nouvelle tendance et les banques s’efforcent de satisfaire les clients et de tout faire pour les attirer.

Le traitement des dossiers devient plus rapide. Même si c’est un nouveau cas, l’analyse de dossier en ligne ou à la banque sont rapides pour que l’emprunteur sache dans un court délai s’il peut financer son achat. La plupart du temps, c’est le prêt personnel qui finance l’auto écolo. Le montant peut dépasser celui du crédit affecté. Le prêt peut donc financer les accessoires utiles pour l’auto ainsi que l’assurance. En plus, si vous achetez une voiture écologique, il est mieux que ce soit une voiture neuve. Le prix sera un peu plus cher et il vous faudra une assurance mais çà vaut le coup. Au début, les dépenses seront phénoménales mais vous ferez des économies par la diminution de carburant à acheter.

Le prêt personnel automobile sur site web

Le contrat

La technologie ne cesse d’évoluer. La facilité est son point fort. Si vous ne voulez pas faire le tour du monde avant de décider de la banque de votre choix, optez pour le web. Vous ne gâcherez pas des heures de votre journée en discutant avec le banquier. Sur internet, l’interlocuteur est « muet », vous êtes le seul à décider et de ce que vous voulez faire. Le contrat par contre est le même que celui offert par la banque. Si vous vous demandez, qui est le responsable d’un site web pour un prêt automobile, la réponse est la suivante : un courtier. Il est donc clair que même dans les sites, le contrat pour un prêt automobile est toujours régi par la loi. Ce ne sont pas des informaticiens mais des courtiers qui s’occuperont de vos dossiers. Les lois sur les taux et sur la durée de remboursement sont les mêmes. Légalement, il n’y a pas de différence entre le contrat sur site internet et le contrat traditionnel. Leur différence est surtout dans les garanties et la facilité. En ligne, vous avez déjà une interface qui vous sert à calculer les mensualités. Ce sont des mensualités encore brut, c’est-à-dire que les frais de dossiers ne sont pas encore compris. C’est une calculatrice pour que vous sachiez quel montant et quelle durée sera à votre portée. Le taux étant déjà très intéressant, il n’est plus négociable. La loi est toujours la loi, votre droit sur le délai de réflexion et sur la connaissance du taux effectif reste toujours valable. Vous pouvez faire des souscriptions dans plusieurs banques en même temps pour comparer leurs tarifs.

La particularité

Chaque fois qu’on parle de souscription en ligne, c’est surtout la facilité d’emploi qui est mise en valeur. Sur internet, vous n’avez pas l’autre personne en face de vous. Tous les renseignements utiles sont déjà titrés, c’est à vous de les remplir et de valider si vous pensez que vos réponses sont correctes. La rapidité est aussi une des particularités des prêts en ligne. Les banques font de plus en plus de progrès mais l’internet l’emporte avec une validation en 24 heures. La concurrence est aussi dure entre les sites pour un prêt automobile. Il y a de plus en plus des courtiers qui optent pour ce genre de travail. Les publicités et les offres exceptionnelles augmentent. Les garanties sont donc plus attrayantes par rapport au contrat de prêt traditionnel. Le fait est que les dépenses des banques et des prêteurs en ligne ne sont pas les mêmes. Les courtiers peuvent donc attirer plus de client. La simulation est gratuite de même que les souscriptions. Parfois, les frais de dossiers sont offerts, cela dépend des offres. En ligne, vous pouvez aussi acheter votre voiture avec vote prêt automobile sans oublier que les assurances sont comprises. Vous pouvez l’acquérir dans le même site que votre prêt. C’est même conseillé car vous aurez plus d’options et de remises. Vous aurez le choix entre une voiture d’occasion et une voiture neuve.

Crédit auto pour intérim et CDD

Un sujet tabou

Quand on parle de crédit, il est toujours question de stabilité financière. C’est une assurance pour les prêteurs que le prêt sera remboursé.  Une personne qui n’a pas assez de « reste à vivre » est automatiquement exclue de liste des banques. Jugée insolvable, cette personne a une difficulté à trouver un prêt pour ses dépenses. Ils peuvent être des travailleurs CDI mais les revenus ne sont pas suffisant pour les dépenses, le prêt est refusé d’avance. C’est aussi le cas pour les intérims et les CDD. Ces personnes sont reconnues instables dans leurs vies professionnelles. On ne sait pas à quel moment elles perdront leur travail ni pendant combien de temps elles resteront sans emploi. De nos jours, enchainer un travail d’intérim est difficile. C’est comme trouver un CDI. Ce n’est plus comme avant où les CDD fleurissaient comme des pâquerettes. Le marché du travail est dans un grand problème. Chaque fois qu’on parle de prêt pour un intérim ou un CDD, les banques s’inquiètent toujours, sauf si le dossier est en béton et que les autres prêts contractés n’ont jamais eu de problème de remboursement. Mais le commencement est toujours difficile. Si vous êtes intérimaire depuis de longues années et que vous n’avez jamais connu de chômage, les banques feront une exception. Mais si vous êtes nouveau dans le travail et que vous voulez un prêt pour votre auto, alors là, vous êtes très mal placés. Comme tous les autres travailleurs, un intérim a aussi besoin d’une voiture pour aller au travail. Et pour les autres consommations d’ailleurs. Le problème n’est pas seulement dans l’instabilité du travail mais il concerne les revenus.

Conseils

Les solutions sont « nombreuses », mais on ne sait jamais si elles sont réelles ou non. La première solution est assez radicale et loin de là, c’est la meilleure que tout le monde conseille de faire. Il faut trouver un travail stable. Toutes les portes vous seront ouvertes si vous êtes en CDI. C’est dur et radical mais c’est la seule qui peut vous obtenir tous les prêts que vous voulez. Pour les personnes qui préfèrent vivre en intérimaire, vous pouvez opter de vous faire aider par les associations qui s’occupent des intérimaires et des CDD. Le FASTT est le plus connu dans ce cas-là. Mais il faut quand même remplir certaines conditions. C’est le FASTT qui vous conseillera et vous cherchera un crédit pour votre automobile. Remplissez les conditions et vous aurez votre voiture. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès des microcrédits pour intérims. Ils vous aideront dans vos besoins en crédit. Ils sont aussi professionnels dans le prêt pour les projets professionnels. Si vous avez l’ambition de créer votre propre affaire et c’est aussi l’une des solutions pour avoir un travail stable, le microcrédit est fait pour vous.

Ces solutions sont plus ou moins les seules qui existent. Pour avoir votre automobile, faites le bon choix ou essayez toutes les solutions. Vous pouvez aussi emprunter pendant que votre travail est soi-disant stable. C’est l’une des conditions que les organismes comme le FASTT recherchent avant tout.

Ce que veulent les emprunteurs de crédit automobile

La rapidité et la sécurité

Les consommateurs ont aussi leurs mots à dire concernant le crédit automobile. Il y a certaines exigences recherchées quand on veut se souscrire à un contrat de prêt automobile. Tout d’abord, le consommateur veut une rapidité dans l’analyse de son dossier. Les critères sont déjà claires alors les banquiers ne doivent plus attendre des jours pour répondre aux demandes. La rapidité ne signifie pas que les dossiers délicats sont à rejeter. Chaque cas est unique et mérite une faveur et un traitement adéquat. Heureusement que maintenant les banques sont de plus en plus rapides. C’est grâce à la concurrence qui règne entre les banques et les autres institutions de prêt.

La sécurité est aussi l’un des critères que recherchent les consommateurs. La sécurité sur les dossiers et la sécurité sur le remboursement, sur le contrat de prêt. Les dossiers doivent être confidentiels surtout pour les souscriptions en ligne. L’emprunteur tient à ce que les détails de sa vie privée et de sa vie financière soient tenus secrets. Cette sécurité est requise aussi si l’emprunteur engage un courtier. La connaissance des détails financiers peut conduire le courtier à arnaquer le client. C’est pour cela que les coordonnées professionnelles de la banque et de l’intermédiaire sont dans le contrat de prêt. Le remboursement doit aussi être dans les normes. C’est surtout de la sécurité financière qu’on parle. Il ne faut pas qu’à cause des mensualités, la vie d’un ménage dégringole jusqu’à ne plus pouvoir payer les dettes.

Un contrat simple avec plus d’options

Les contrats ont toujours été compliqués à déchiffrer. Avec les clauses, les mentions particulières, les mentions facultatives, etc. Certes, un contrat est rédigé avec des définitions juridiques mais il faudrait que le contenu ne soit pas trop vague. Pourquoi ne pas écrire un contrat simple et précis. Le consommateur recherche aussi une simplicité sur l’obtention du contrat de prêt ainsi que le remboursement.

Les options sont rares pour les contrats de crédit automobile. Dans la plupart du temps un contrat de prêt est limité dans ce domaine. Alors qu’une voiture nécessite d’autres options. Un prêt automobile sera plus intéressant si la banque propose aussi une assurance avec l’automobile. Une assurance jeune conducteur pour les emprunteurs de moins de  25 ans, une assurance accident, une assurance vol avec ou sans effraction, une assurance incendie, une assurance responsabilité civile ou autres assurances. Il existe maintenant le pack prêt automobile qui incluse le prêt pour l’achat de la voiture ainsi que de l’assurance. C’est plus facile car on ne paie les deux qu’avec une seule mensualité par mois, au lieu de deux taux différents et deux mensualités différentes. Si ce cas peut se faire, pourquoi les autres ne pourront pas être inclus dans le prêt automobile. Comme par exemple un prêt automobile qui prenne en charge les entretiens de l’automobile ou même la personnalisation de l’automobile. Pour les automobiles achetées pour un ménage avec des petits enfants. Le prêt sera plus simple s’il inclut un prêt pour les chaises des bébés. Elles sont obligatoires alors pourquoi  ne pas les proposer. Les options sont multiples mais c’est au prêteur de les accorder ou non.

Le crédit pour son automobile

Introduction

Le terme employé est souvent prêt automobile ou prêt auto et crédit automobile. Les deux semblent dire la même chose. C’est vrai que ce sont des emprunts pour acheter une voiture mais il y a quelques petites différences. C’est surtout sur les modalités du contrat qui différencient les deux crédits.

Le prêt automobile

Le prêt automobile est un prêt à la consommation, sa vraie appellation est le prêt personnel automobile ou prêt personnel tout court. La particularité de ce prêt est sa souplesse. En premier lieu, vous demandez un prêt personnel à la banque et elle étudie votre dossier. Normalement, il est inscrit dans un contrat de prêt la nature exacte du prêt. Mais pour celui-ci, il est juste dit que le prêt servira à la consommation. La nature exacte n’est pas demandée ni écrite dans le contrat. Vous empruntez de l’argent et vous êtes le seul à savoir ce que vous en ferez. Le montant d’un prêt personnel est plus élastique. Le montant peut grimper assez haut car la nature n’étant pas définie. Le taux de ce prêt est aussi un peu plus bas. C’est pour cela qu’acheter une voiture de moins de 6 000 euros est plus rentable en contractant un prêt personnel. En plus de cela, et toujours grâce à la nature indéfinie du prêt, la durée de remboursement est plus large. Attention quand même car la liberté dans l’emploi de ce prêt incite les emprunteurs à dépenser comme bon leur semble. Il faut donc être sérieux pour contracter ce prêt. Et peu importe vos achats, un marché est un marché, vous êtes tenus de rembourser votre emprunt. Le choix  vous appartient.

Le crédit automobile

Le crédit automobile est aussi un crédit à la consommation comme le premier. C’est un crédit appelé crédit affecté. La nature de l’achat est claire pour l’emprunteur et pour le prêteur, elle est inscrite dans le contrat. Tous les contrats de crédit affecté pour voiture mentionnent un achat de voiture. Le crédit servira donc à acheter une voiture d’occasion ou neuve selon le choix du consommateur. Avec ce crédit, le consommateur doit acheter une voiture et l’achat sera justifié après sa conclusion. Au cas où l’emprunteur enfreint les règles et achète quand même autre chose et que la banque est au courant, il y aura pénalité et peut-être même paiement immédiat du montant restant. Ce cas est difficilement envisageable car la somme empruntée atterrie directement chez le vendeur de l’automobile. En plus de cela, le montant emprunté est juste la somme conclue avec le concessionnaire. Il n’y aura pas de monnaie pour d’autres achats. Le crédit automobile est serré concernant le montant, il n’y a pas de dépassement par rapport au prix du bien. Le taux dépend de chaque banque mais il est un peu plus haut que le prêt personnel. Si la nature est définie pour une voiture alors la durée de remboursement n’excède pas en moyenne 5 ans. Il ne faut pas que le consommateur paie les mensualités des années après que la voiture ne sera plus en état de marche. Il faut donc bien demander au vendeur la durée de vie restante de la voiture surtout si elle est d’occasion.

Les nouveautés des crédits automobiles

Moins de 48 heures

De plus en plus de personnes sont attirées à faire du crédit pour acheter son automobile. Le temps, c’est ce qui manque à tout le monde. On n’a pas assez de temps pour faire une chose et on n’en a moins pour en faire deux. Alors si en plus de ne pas avoir de voiture pour se rendre au travail, il faut attendre un mois pour son prêt, c’est le comble. Les clients sont devenus exigeants et sont à la recherche de la perfection. Face à cela, les banques font de leur possible pour satisfaire les consommateurs. Mais si la réponse des demandes est effectuée en 48 heures, c’est surtout à cause de la concurrence qu’il y a entre les prêteurs. Maintenant, la réponse à votre demande est de 48 heures. La réflexion reste la même c’est-à-dire 10 jours. Ensuite la durée entre votre acceptation et la livraison du fonds est au plus 48 heures. Les longues attentes sont finies, place à la vitesse supérieure. Les banques font de plus en plus de bénéfice, les emprunteurs obtiennent leurs prêts en un temps record.

Crédit avec assurance

Ce n’est pas une nouveauté très nouvelle mais très intéressant à savoir. Ce n’est pas la banque elle-même qui assurera votre nouvelle voiture mais des institutions d’assurance en coopération avec la banque. Le montant de votre emprunt inclura donc l’assurance de l’automobile. Vous aurez moins de paperasse à faire et la banque fera un peu plus de bénéfice. Les banques ne sont jamais à court d’idée côté innovation. Elle vous propose aussi un partenariat avec les concessionnaires. Si vous achetez une voiture chez leur partenaire, vous aurez un prêt pour entretien et le pack qui va avec. Rien n’est fixé tant que la concurrence fait rage. Il vous suffit de bien dénicher les meilleurs tarifs avec les meilleures garanties.

Pauses de remboursement

C’est à la fois ingénieux et gratifiant. Une pause de remboursement est souvent proposée surtout si l’emprunteur est au seuil du taux d’endettement. La banque ne s’inquiétera pas à propos de ses remboursements et le client n’aura pas à sauter ses mensualités. La pause est généralement observée pendant les périodes de paiement d’impôt. Les dépenses augmentent, et automatiquement certaines sont délaissées. Il y a même celle qui propose une pause tous les six mois pour donner une bouffée d’air frais à leurs clients. C’est avantageux pour les deux parties. Pour les banques qui sont prêtes à tout pour attirer les clients, elles proposent un réaménagement du remboursement. C’est le contrat qui est revu pour une bonne continuité du remboursement.  De même pour les déplacements du jour de paiement. Le jour de paiement est la date à laquelle le premier paiement prendra forme. Toutes les autres dates seront fixées un mois après cette première date. Si par exemple votre date de paiement est le 10 du mois, vous pouvez la déplacer vers le 3 du mois. Au moment où votre revenu n’a pas encore pris un autre chemin. C’est possible chez certaines banques et certains prêteurs.

Les participants d’un prêt automobile

L’emprunteur

C’est la personne qui demande un crédit automobile auprès d’une banque. C’est une personne majeure et une personne physique. Majeure car un contrat nécessite une signature donc une responsabilité de paiement mais aussi comme tout contrat, il faut être majeur pour qu’il soit valable. Personne physique parce que le crédit automobile est classé dans la famille des crédits à la consommation, seules les personnes physiques sont acceptées de les contracter.

L’emprunteur est tenu de respecter les modalités du contrat : payer les intérêts, le montant emprunté, les frais et les commissions. Ils sont tous regroupés pour donner les mensualités. Le consommateur est aussi obligé de finir le paiement jusqu’à la fin. En contre parti du contrat, il reçoit le montant de son prêt, ils profitent des garanties offertes et jouie du bien mobilier acheté. Il a le droit de porter plainte et de rendre le véhicule si les garanties de la voiture ne sont pas ce qu’elles devaient être. De même si les garanties offertes par la banque sont dérisoires et fictives.

Le prêteur

C’est la personne morale qui prête la somme d’argent. C’est une banque ou une institution qui prête des fonds. Tous les prêteurs sont enregistrés au SPF économie. Ce sont des sociétés spécialisées dans les emprunts et cherchent à faire du profit. Leur fonctionnement est règlementé par la loi de la finance. Elles sont libres de leurs modalités mais certaines conditions sont à respecter.

Le travail du prêteur est de prêter le montant demandé par le consommateur. Il met ce dernier au courant de tout ce qui se passera avant, pendant et après le paiement des mensualités. La banque a quelques obligations envers ses futurs clients. Elle doit expliquer le fonctionnement du contrat et ses clauses. Elle est tenue de faire connaitre son taux effectif global avant même l’acceptation de l’emprunteur. La banque peut demander des indemnités s’il y a retard de paiement ou s’il y a remboursement anticipé. Elle peut rompre le contrat si le client est insolvable.

Le courtier

Le courtier est la troisième personne participant à l’accomplissement d’un contrat d’un prêt automobile. Il n’est pas toujours présent car son recourt est optionnel. C’est l’emprunteur qui décide s’il a besoin de l’aide d’un courtier ou non. C’est une personne physique ou une personne morale. S’il travaille pour son compte alors c’est une personne physique. S’il travaille pour une société alors c’est une personne morale. Mais les deux doivent aussi être membre du SPF économie comme les prêteurs.

Son travail est de mener à bien et à terme la demande d’emprunt du consommateur. Le but est de trouver un prêteur ayant les tarifs recherchés par l’emprunteur. Son second rôle est de bien définir et de dresser les documents nécessaires pour le prêt automobile. Il conseille donc son client d’opter pour un certain point afin d’avantager le prêt pour le compte de l’emprunteur. Il est aussi appelé l’intermédiaire car il intervient entre la banque et l’emprunteur. C’est le négociateur du consommateur mais aussi le filet pour attirer les clients du prêteur.

Les indemnités du prêt personnel automobile

Pourquoi payer des indemnités ?

Dans un contrat, les deux parties prenantes sont toutes les deux protégées par la législation. Les consommateurs doivent savoir qu’avec les prêts automobiles, les banques et les institutions financières font des profits. C’est grâce à ces profits que le marché de la banque et entre les banques se développe. Pour éviter qu’une des deux signataires du contrat de prêt subisse une perte, la loi a instauré quelques articles. Les indemnités sont mises en œuvre pour couvrir la perte que fera la banque en cas de paiement anticipé du consommateur. Quoi qu’il en soit, les indemnités sont limitées. Les banques peuvent mettre un pourcentage dans le contrat mais en général le montant ne doit dépasser certaines sommes. Les pénalités sont inscrites dans tous les contrats de crédit automobile qu’il soit un prêt personnel ou un crédit affecté. Les mentions légales du contrat fixeront le montant sans dépasser le plafond. Il y a quelques conditions pour que l’emprunteur paie des indemnités. Tous les frais dans un contrat sont négociables, les indemnités en font parties. Le montant n’étant pas fixe, vous pouvez donc demander une diminution des indemnités pouvant être encourues. Les pénalités et les intérêts de retard sont deux choses différentes. Les intérêts de retard sont appliqués sur le montant payé en retard. Mais les pénalités sont les indemnités du montant non payé au cas où le contrat est rompu.

Les pénalités en vigueur

Les premières pénalités que les consommateurs connaissent sont celles des remboursements anticipés. C’est une situation qui peut arriver même pour un prêt automobile. Quand le consommateur décide de payer prématurément sa dette, il sera pénalisé. Comme on a dit auparavant, ces indemnités couvrent la banque de ce qui aurait été son profit. Si vous payez une partie de votre dette, les pénalités sont comptées sur le montant payé, mais les autres durées auront toujours les mêmes mensualités sans pénalités. Si le remboursement est total, les indemnités couvriront tour le montant restant dû. En dessous de 7 500 euros, l’indemnité est au plus 10 % du montant restant et au-delà des 7 500 euros, le montant et de 5 %. Les banques peuvent fixer leur pourcentage mais ne dépassant pas ces règlementations.

Si vous faites un rachat de crédit, il y a remboursement total du montant restant. Donc on appelle cela aussi un remboursement anticipé. Vous serrez pénalisés et vous êtes contraints de verser la somme avec le remboursement. Le montant sera toujours le même qu’un remboursement anticipé normal. Et le plafond est aussi le même fixé par la loi.

Il y a aussi les pénalités particulières qui sont appliquées quand il y a retard de paiement. Ces pénalités sont en plus des intérêts de retard. C’est dans le droit des banques en contrepartie du manquement du devoir de l’emprunteur. Les indemnités particulières sont des clauses, ce sont des indemnités propres à la banque. Les dommages causés par les emprunteurs sont pénalisés et ces dommages peuvent prendre d’autres tournures que la loi ne stipule pas. C’est pour cela que ce sont des clauses ou des exceptions.

L’intermediaire du contrat de prêt automobile

Qui sont-ils ?

L’intermédiaire du crédit ou la tierce personne du contrat est la personne qui est engagé par l’emprunteur pour s’occuper de son dossier. L’intermédiaire peut être une personne physique ou une société de courtage. L’un ou l’autre, l’intermédiaire est légalement inscrit dans le registre du SPF économie, PME, classes moyennes et énergie.  Ces personnes sont reconnaissables par leur carte d’agréer. Ce sont des experts du marché du prêt et mettent leurs services au profit de ceux qui en ont besoin. Les intermédiaires, aussi appelés les courtiers travaillent momentanément pour les emprunteurs et en coopération avec les banques. Ce ne sont pas des employés de la banque pour qu’il n’y ait pas corruption ou trafic entre les deux. Au contraire, un courtier obtient une faveur particulière. C’est-à-dire qu’ils peuvent obtenir un taux intéressant pour votre dossier. Ce sont ces experts qui font que votre dossier soit bien présenté et accepté avec les meilleures conditions. Ils sont rémunérés dans la plupart des cas. Les banques leur offrent des commissions en pourcentage avec les contrats conclus. Le pourcentage est fixé entre eux mais en rapport avec le montant de votre prêt automobile. Certains courtiers reçoivent aussi une commission de la part de ses clients mais certains sont gratuits. Leurs études sont bien précises, on ne peut pas être courtier du jour au lendemain. Il faut avoir effectué des études sur la gestion, l’économie, les consommations et tout ce qui concerne le marché financier. Les courtiers des prêts automobiles sont des experts dans ce domaine car il existe d’autres courtiers qui s’occupent par exemple des agroalimentaires, des chimies et des immobiliers.

Leur travail

Leur fonction est très claire. Le courtier s’occupe de la bonne marche du dossier de l’emprunteur. Il est dans son devoir de conseiller le consommateur de ce qu’il faut faire pour obtenir de bonnes garanties de prêt. Il conseille quelle voiture il faut choisir. Quel montant est adéquat par rapport aux revenus du ménage. Il doit tout faire pour que le contrat soit accepté dans les plus brefs délais. Il doit donc étudier tous les mouvements financiers du client. Aucun secret ne doit être dissimulé au courtier, cela diminuera les chances d’obtenir le prêt. Avant de présenter le dossier, c’est le courtier qui sera la première personne au courant de tous les détails du dossier à présenter. Les offres des banques pouvant intéressé le client sont présentées. C’est le courtier qui choisira quelle banque conviendra à son client vu sa situation financière. La négociation de tous les détails du contrat de prêt est aussi le travail du courtier. Il connaît le marché du prêt automobile donc il connaît à peu près le taux effectif d’une banque et le taux nominal appliqué. Pour que le travail d’un intermédiaire soit vraiment pris en compte, il figure dans le contrat de prêt. Son nom ou sa dénomination, les informations concernant la société, le numéro de la société et surtout le numéro dans le registre du SPF. Au cas où il trahit son client, il y aura une trace qui prouve qu’il a participé à la conclusion du contrat.

La participation de l’emprunteur

L’apport est-il essentiel

Quand on contracte un prêt automobile, on doit tout faire pour que le prêt soit le plus léger possible. Après les prêts immobiliers, ce sont les prêts automobiles qui sont les plus contractés. On remarque alors à quel point ce prêt est important pour les ménages. Sa durée est de court terme mais les mensualités sont quand même assez importantes. C’est pour cela qu’on cherche tous les moyens pour diminuer le montant à emprunter. Un apport personnel est une somme prise en compte dans le contrat de prêt. C’est de la part de l’emprunteur. Bien entendu, cet apport n’est pas obligatoire. Selon le choix du consommateur, le montant ne doit pas être trop important pour que la dénomination du « prêt » ne soit pas trahie. Pendant la négociation du contrat, la banque demandera s’il y aura une participation de la part de l’emprunteur. Si la réponse est oui alors le montant total du prêt sera déduit de l’apport. L’emprunteur marquera alors un point sur toute la ligne. Non seulement le montant diminuera mais certains avantages seront à sa disposition. Le montant maximal de l’apport personnel est de 20 % du montant à emprunter. Ceci est plafonné à ce niveau afin que les banques puissent obtenir leurs profits. Les prêts automobiles sont financés à 100 % mais l’apport personnel est très conseillé. Ce n’est pas comme un remboursement anticipé qui commence au début du paiement des mensualités ou en cours de remboursement. L’apport est donné avant le démarrage du remboursement car il est calculé avec tous les frais pour diminuer le montant de prêt.

Les avantages

L’apport personnel ne génère que des avantages. Aucun inconvénient n’est possible si une personne verse une participation. Alors si on vous dit qu’avec votre apport quelques chiffres vont augmenter, méfiez-vous. Si vous vous occupez seul de votre dossier, sachez dès à présent que vous avez des rabais si vous avez un apport personnel. Le premier chiffre qui baisse sera le montant du prêt. Si votre prêt est de 15 000 euros et que vous apportez 1 500 euros alors la banque déduira ce 1 500 à vos 15 000 euros. Il ne vous reste plus qu’à emprunter 13 500 euros. S’ajoute avec cette diminution du montant brut, le taux baissera aussi. Vous pouvez demander un rabais si votre banque oublie de vous en informer. La règle de trois automatique du montant et du taux engendre une durée diminuée. Moins le montant sera important, moins la durée sera longue. Les mensualités seront donc plus légères. Avec un apport personnel, vous avez une marge financière pour faire de l’épargne en même temps que vous payez votre dette. Avant de contracter le prêt de l’automobile de vos rêves, pensez à économiser un peu pour que la suite soit moins encombrante. Vous pouvez donc écourter la durée de vos remboursements, comme cela, vous aurez plus de temps pour les autres prêts futurs.  En ayant tous ces avantages, un apport personnel ne vous apportera que des bénéfices. Les banques apprécient les emprunteurs qui décident de faire un apport personnel car il dit long sur les dossiers du prêt automobile et ouvre des portes sur les autres prêts

Les taux pris en compte dans un prêt automobile

Taux d’intérêt

Le taux d’intérêt entre dans le calcul des mensualités. Il n’est pas fixé par les banques mais par le marché financier. Les taux des banques sont donc en fonction de ce marché. Si le taux sur le marché est de 3,5 % alors les banques peuvent l’appliquer ou utiliser un autre taux plus bas mais ne peuvent pas décider d’employer un taux de 5 % par exemple. Il y a donc certaines règles dans l’application des taux. Ce taux est aussi appelé taux nominal. Un emprunteur juge la meilleure garantie de prêt en comparant les taux proposés. C’est aussi un moyen de pression pour faire concurrencer les banques entre elles. Si vous négociez votre taux, faites savoir à votre banque qu’il y a d’autres banques qui proposent un taux plus concurrentiel, la négociation sera intéressante. Le taux appliqué est soit fixe soit variable. Le taux fixe ne change pas jusqu’à la fin du remboursement. Il ne sera donc pas en fonction de l’avenir du marché financier. Hausse ou baisse de taux, vos mensualités resteront les mêmes jusqu’à la fin. C’est pour une stabilité. Par contre, le taux variable dépend du taux appliqué sur le marché. Mais s’il y a un changement, le nouveau taux ne s’appliquera qu’à l’anniversaire du contrat. Si le taux sur le marché baisse au moment de l’anniversaire, le taux  appliqué sur l’année en cours baissera aussi et vice-versa s’il augmente. Vous avez le choix entre les deux, le choix est sans contrainte ni de la part de la banque ni de la part d’une tierce personne.

Taux effectif global

Le taux effectif global englobe tous les frais sur le contrat, l’intérêt calculé avec le taux nominal, les commissions et autres frais du dossier. C’est un taux annuel que chaque banque fixe selon sa politique. Mais comme le taux nominal, il ne doit pas dépasser un quota maximal. Avec le taux effectif global, l’emprunteur est sûr de sa comparaison. Si une banque propose un taux nominal très intéressant alors que les frais de dossiers sont monstrueux alors c’est le taux effectif qui jugera le montant final de ce que l’emprunteur paiera. Il ne faut donc pas se fier simplement à la vue d’un taux d’intérêt très bas. Il faut comparer surtout le taux effectif. Les mauvaises surprises sur ce qu’il faut rembourser seront délaissées. En plus, les banques et les institutions de prêt ont l’obligation de communiquer leur taux effectif à toutes les personnes qui font une souscription. Si vous optez pour des mensualités longues durées, votre taux effectif grimpera. Faites quand même attention, lisez bien votre contrat car les banques sont obligées de mettre le taux effectif global mais pas les mentions facultatives. Les frais de dossiers, les intérêts, le montant emprunté sont obligatoires. Mais s’il y a des clauses sur des faits facultatifs alors les banques ne sont pas tenues d’inclure ces frais. Renseignez-vous sur ce point. Si votre banque vous demande si votre voiture est neuve ou d’occasion c’est que le taux effectif n’est pas le même, ainsi que la durée de remboursement.

Acheter un crédit pour remplacer son crédit automobile

Pourquoi remplacer le crédit automobile ?

Contracter un crédit automobile veut dire qu’il faut rembourser. Au départ, l’emprunteur est au courant des mensualités qu’il devra payer pendant une durée déterminée. Mais il se trouve que l’avenir nous réserve bien des surprises. Pour des raisons indépendantes des volontés des emprunteurs, ils peuvent se trouver incapable de payer leurs dettes. Avant d’utiliser l’assurance ou la caution, on peut opter pour une autre solution. Remplacer son crédit automobile est un peu flou mais le terme exact est le rachat de crédit. La réponse est donc claire qu’on rachète son crédit automobile pour ne pas être surendetté et pour ne pas être classé dans les fichiers des clients insolvables des banques. Même si votre assurance ou votre caution prend votre place, ils ne peuvent pas le faire indéfiniment ou jusqu’à la fin de la durée du paiement. Vous devez de votre côté trouver une solution. Le rachat de crédit consiste à faire un nouvel emprunt indépendant des autres mais qui englobe tous vos dettes quelles qu’elles soient. Si vous n’avez qu’un prêt automobile, le rachat sera donc pour votre automobile. Le rachat est accordé seulement quand vous avez vraiment des difficultés de paiements. Le dossier est vérifié et ne sera accepté que dans ces conditions. Le rachat vous libérera de vos dettes. Il est à rembourser comme les autres prêts mais les conditions sont très acceptables et très modestes. Si vous avez déjà fait un rachat et que son remboursement est en cours, vous pouvez obtenir un autre rachat à condition que le premier n’ait jamais eu de problème de paiement. Le taux d’endettement est bien observé et à ne pas dépasser pour que le rachat ne pose pas de problème. C’est en fonction de votre taux d’endettement que le taux et la durée seront fixés.

Les avantages

Les avantages sont surtout pour les emprunteurs. Bien sûr, les sociétés d’emprunts qui font les rachats y font aussi bénéfice. Mais pour les emprunteurs, le rachat avantage dans les dépenses mensuelles. Avec un rachat de crédit, vous avez un rabais sur le taux de remboursement. Le montant restant à payer est toujours le même mais le taux est révisé pour un bon fonctionnement du paiement. Avec le taux déjà diminué, il est sûr que le montant des mensualités diminue aussi.

Non seulement le taux est revu mais la durée du remboursement aussi. Pour ne pas trop charger votre mois, la durée est prolongée par rapport au montant racheté et au taux appliqué. Le remboursement du nouveau crédit prendra un peu plus de temps que le crédit automobile de départ. Avec ces avantages, vous devez respecter les termes du contrat car après le rachat, il n’y aura plus de solutions possibles.

N’attendez pas trop longtemps pour prendre la décision de racheter votre crédit automobile. Si la durée déjà écoulée du contrat de crédit initial est supérieure à la durée qui reste alors le rachat sera impossible car les frais ne seront pas couverts. Avec toutes les diminutions obtenues, vous pourrez même faire des épargnes et retrouver ainsi votre train de vie d’avant.

Comment negocier son prêt automobile

Négociation à la baisse

Contrairement à ce que l’on croit, un prêt automobile est négociable. La négociation à la baisse nécessite un savoir dans la négociation. Avoir des arguments indéniables est l’une des clés utilisée. Pour que votre négociation se fasse dans les normes, utilisez une carte joker. Le courtier est cette carte. Il vous remplace lors de la négociation. Il est déjà au courant des prix sur le marché et surtout il connaît le prix des banques. Le courtier travaille avec la banque, il sait donc jusqu’à quel prix la banque accordera pour votre dossier. Le montant de votre prêt est négociable à la baisse. Pourquoi négocier le montant à la baisse si on veut emprunter une certaine somme ? Négocier le montant ne veut pas dire que vous achèterez une autre voiture mais qu’il y a une somme en liquide qui complètera le montant du prêt. En diminuant le montant du prêt initial, vous diminuez aussi vos remboursements. Le montant en liquide que vous apportez est communiqué à la banque pour qu’elle le prenne en compte et ne peut refuser de vous accorder des rabais sur les autres modalités. Le taux est aussi négociable. Il faut quand même persuader le banquier de la raison pour laquelle la banque devra accepter le taux que vous proposez. C’est pour cela qu’un courtier est nécessaire. Un autre point à négocier c’est les frais de dossiers. Il est impératif de ne pas oublier ce détail. Les frais de dossiers sont très chers, c’est pour cela qu’il faut les négocier. Si vous obtenez une réduction, cela aura une grande conséquence sur la baisse de vos mensualités. La négociation à la baisse n’est valable que dans les banques. Sur internet, elle est un peu factice car le taux est fixe. Et c’est à vous de diminuer ou d’augmenter le montant de votre prêt et de la durée. Et une négociation sur internet n’est pas courante vu que vous communiquez directement à un site et non à une personne.

Négociation à la hausse

Ce n’est pas très ordinaire de parler d’une négociation à la hausse quand on parle de prêt. Mais il y a quelques détails qu’on peut négocier à la hausse. Le premier est assez délicat et exceptionnel. Vous pouvez demander une hausse de votre emprunt. Cela n’est possible que pour un prêt personnel. Pour un crédit affecté, vous devez emprunter seulement le montant de la voiture. Si vous voulez une certaine somme d’argent pour votre voiture et son assurance par exemple alors que votre seuil d’endettement est déjà à son comble, vous négociez le montant mais avec la durée. C’est-à-dire que si vous ne pouvez emprunter que le montant de l’achat de la voiture, vous négociez pour prendre la voiture et l’assurance en même temps. La banque verra quel genre de remboursement il vous faudra pour les deux. En second lieu, vous pouvez négocier la durée. Vous pouvez la négocier à la baisse mais aussi à la hausse. Si les mensualités sont trop chargées, la durée peut être prolongée jusqu’à 10 ans surtout pour les prêts personnels pour automobile. Non seulement le prolonger mais aussi obtenir des reports de remboursement ou une pause de remboursement.

 

Le montant du crédit automobile

Comment décider du montant

Faire un emprunt pour un crédit automobile ne résulte pas d’un coup de tête. Avant toute décision, il faut être au courant de quelques données. Il est bien sûr du ressort des banques de décider si le prêt sera accordé ou non mais pour que votre dossier soit accepté, la première étude vous revient. Vous avez déjà trouvé la voiture que vous voulez acheter et le prix alors il est temps de faire des calculs. Chaque mois, vous avez des dépenses obligatoires. Ajoutez ces dépenses avec vos prêts en cours s’il y en a. Ensuite, ajoutez les deux avec votre probable prêt automobile. Vous verrez si toutes ces dépenses vous laisseront encore de quoi vivre pendant un mois. Avant de tout décider, vérifiez votre taux d’endettement. Il ne doit pas dépasser 33 % du total de votre revenu. Il est impératif de retenir ce chiffre car c’est la première chose que le banquier vérifiera. Si votre taux dépasse ce chiffre, le prêt est annulé. Ce n’est pas la banque qui fixe ce taux mais l’Etat. Il est prouvé qu’au-delà, le reste à vivre d’un ménage ne sera pas suffisant pour les autres dépenses.

Si vous connaissez tout le montant de votre vie au quotidien, vous pourrez voir si la voiture est trop chère et qu’il faut en chercher une autre. Si vous ne trouvez pas de voiture moins chère, vous pouvez allonger la durée du remboursement. Vous devez aussi vous questionner si l’automobile est prioritaire. Si vous avez d’autres emprunts, finissez d’abord le paiement de ces emprunts. Sinon, vous pouvez toujours chercher des offres très compétitives sur internet. Vous avez donc la faculté de savoir si votre dossier de demande d’emprunt sera intéressant pour les banques ou non. Le taux d’endettement est mis en vigueur pour diminuer le surendettement des particuliers. Les facteurs pris en comptent sont donc le montant de toutes vos dépenses mensuelles, le montant probable du prêt automobile et votre somme qui reste pour le quotidien.

Comment le diminuer

Pour que le montant de votre emprunt diminue, vous avez quelques décisions à prendre. Vous devez tout faire pour que le montant ne soit pas exorbitant. La première chose à faire est de trouver la voiture la moins chère sur le marché. Cela ne veut pas dire que vous devez acheter une épave. Même une voiture neuve peut être obtenue à un prix à rabais. Si vous trouvez ce prix promotionnel, vous aurez déjà économisé plus d’une centaine d’euros. Ensuite, si vous avez les moyens, suggérez un apport personnel à votre prêt. Ce procédé est très apprécié par la banque. Il prouve votre détermination à obtenir le prêt et votre sérieux pour le remboursement. L’apport personnel diminuera considérablement le  montant du prêt mais aussi le taux. Les deux détails cités vous font déjà gagner à peu près 15 % du montant du crédit de départ. Et en dernier lieu, vous diminuez la durée aussi courte que possible. Plus la durée est courte, moins sera le montant total du remboursement. Un prêt automobile nécessite donc une grande réflexion surtout sur le plan financier.

Le crédit automobile pas cher

A quel prix ?

Quand on parle de crédit automobile pas cher, on pense tout de suite à l’internet. Le crédit automobile pas cher n’est-il vraiment pas cher ou c’est juste une appellation commune de tout ce qui est sur internet ? D’après les garanties et les taux donnés par les sites, le crédit sur internet est moins cher que le crédit des banques. Si on compare le taux, le crédit sur les sites baisse jusqu’à 1 % de celui des banques. 1 % calculé avec un montant de 21 500 euros par exemple donne une grosse somme économisée. Vous pouvez donc obtenir les meilleurs taux sur internet. En plus, vous pouvez comparer avant de décider. Le taux de remboursement est fixe sur internet, il est non négociable. Pour connaitre votre mensualité, vous devez donc diminuer ou augmenter soit votre montant à emprunter soit la durée de votre remboursement. Le crédit automobile pas cher est encore moins cher si vous achetez la voiture sur internet. Comment cela est-il possible ? Toutes les voitures mises en vente sur internet, neuves ou occasions, sont marchandées par les revendeurs à un prix très bas. Le prix de vente est donc moins cher que chez les concessionnaires et les revendeurs dans les magasins d’automobiles. Avec un prix d’achat pas cher et un taux relativement bas, vous aurez un crédit automobile pas cher. Les garanties sont les mêmes que les prêts contractés à la banque. Vous pourrez même obtenir quelques avantages comme les frais de dossiers gratuits.

Faites un essai

Pour obtenir ce prêt à prix très compétitif, il n’y a qu’une seule façon : l’internet. Les sites sont faciles d’accès. En plus de cela, l’accès est gratuit. Les étapes essentielles sont les suivantes :

-          La comparaison : vous avez à peu près une centaine de sites pour comparer les offres les moins chères du marché. Vous avez le taux à comparer, les garanties et les offres supplémentaires. Mais ce qu’il faut prendre en compte c’est le taux de remboursement, le plafond du montant à emprunter. Les sites possèdent ce qu’ils appellent « la calculatrice ». Elle vous calcule avec le taux fixe ce que seront vos mensualités. Vous faites cette étape dans tous les sites avec un taux intéressant.

-          La souscription : cette étape consiste à remplir les questionnaires. Vous avez déjà des libellés servant de titre, vous n’aurez qu’à remplir les cases. La souscription ne veut rien dire de formel. C’est-à-dire que c’est une étape non conventionnelle. Vous n’êtes pas engagé à rien durant cette étape. Après l’envoi de la souscription, vous recevrez un e-mail de la part du site. C’est comme le contrat préalable de la banque. C’est un contrat dans lequel tous les détails et les modalités sont inscrits. Là, vous avez aussi le droit de réflexion. C’est seulement après votre accord que la signature du contrat se fera. Et c’est là que le prêt prend forme. Si vous refusez l’offre, le contrat ne sera pas valide.

L’astuce est de faire plusieurs souscriptions pour obtenir beaucoup d’offres. Vous choisirez le plus avantageux.

Crédit automobile pour étudiant

La responsabilité

La voiture est devenue indispensable pour les étudiants. Les campus ne sont plus assez grands pour tous les jeunes universitaires. Une grande partie de ces jeunes louent un appartement qui peut se trouver assez loin de l’université. Avec l’appartement, il y a encore les autres frais qui incombent à ses étudiants. Avec une voiture, les trajets seront moins longs et moins couteux. Alors comment faire ? Aujourd’hui, il y a tous les formules pour tous les prêts. Si vous êtes étudiants, il y a la formule crédit étudiant pour véhicule. Il est facile à obtenir mais il faut prendre ses responsabilités. La première personne est l’étudiant qui contracte le prêt. C’est déjà un acte majeur, donc responsable de toutes les signatures qu’il a fait. Ensuite la caution, dans la plupart du temps ce sont les parents. La caution joue un rôle important. La garantie de paiement leur est dédiée. Un étudiant, après ses études aura beaucoup de difficulté à trouver un travail. Les parents seront donc les personnes qui paieront les mensualités jusqu’à ce que le jeune trouve une ressource de revenu. La dernière partie est la banque. Son devoir est assez simple. Elle fournit le montant demandé par l’étudiant. Il faut préciser aussi que les banques sont très attirées par les nouveaux clients et surtout les jeunes. Ils promettent un avenir prospère pour elles. C’est pour cela que le prêt pour étudiant est souple en matière de modalités de paiement.

Les modes de remboursement

Pour les étudiants, les modes de remboursement sont différents aux remboursements des travailleurs. Mais le taux d’endettement est le même c’est-à-dire 33 % du revenu mensuel. Pendant leurs études, ils sont exemptés de paiement. La durée des études est prise en compte par la banque pour le calcul du taux de remboursement. Un étudiant en quatrième année est plus solvable qu’un autre en deuxième année. Le premier remboursera ses dettes après un an seulement. Mais quoi qu’il en soit, tous les étudiants sont des candidats recherchés par les banques.

Si le jeune consommateur veut s’acquitter de son emprunt dès le départ, il peut commencer son remboursement. Pour que ses dépenses ne dépassent pas son revenu, il paiera seulement les intérêts du remboursement. Chaque mois, il versera le montant de cet intérêt comme le remboursement du prêt. On appelle cela une franchise partielle. Les étudiants obtiennent donc une franchise de paiement. C’est la période pendant laquelle l’étudiant accompli encore ses études. La franchise partielle n’est accordée que pour les étudiants pouvant supporter la dépense. Pour les autres, la franchise est obligatoirement totale. C’est-à-dire qu’aucun remboursement ne se fera. Le premier paiement sera attendu à la fin des études. Et c’est là que les garanties entrent en jeu. Le contrat stipule clairement qu’à la fin des études, le remboursement commencera. Même si l’emprunteur n’a pas un revenu financier, le paiement est impératif.

Donc, il ne faut pas être trop gourmand quand on choisit la voiture à acheter. Plus elle sera chère, plus vous serez endettés alors que vous n’avez pas encore commencé une vie professionnelle. Choisissez bien aussi votre caution, votre avenir en dépendra.

Le crédit pour automobile

Généralités

En matière de crédit automobile, on a souvent tendance à penser que c’est comme le crédit immobilier. Mais ce crédit fait partie du crédit à la consommation. Ce sont les crédits destinés à l’achat de mobiliers, de nourritures, de voyages, et autres à part l’immobilier. Le crédit automobile n’est donc qu’un choix parmi d’autres. Le fonctionnement est assez simple. C’est comme tous les prêts, vous devez définir le montant. Avec le banquier, vous négociez le taux à appliquer. La durée est aussi en fonction de tous les facteurs possibles. La règle de trois est stricte. Si vous voulez une durée courte, les mensualités seront importantes. En plus si le montant est conséquent, les mensualités grimperont. Le taux n’est donc pas le seul facteur, ce n’est même pas le facteur le plus important. Il peut diminuer après négociation mais jamais en dessous de la normale. Les seuls détails qu’il faut jauger sont donc le montant et la durée. Mais attention, une voiture est amortissable en quelques années alors la durée du remboursement ne doit pas dépasser la durée d’amortissement. Au maximum, vous remboursez pendant 5 ans.

Pour avoir le prêt, il faut choisir entre deux propositions. Ce sont tous des crédits pour automobiles mais avec quelques petites différences. Il y a le crédit personnel et le crédit affecté. Avec le crédit personnel, vous pouvez obtenir une durée de remboursement allant jusqu’à 10 ans. La raison est simple, le crédit personnel est pour tous les achats à la consommation. Vous pouvez emprunter le montant que vous voulez. C’est pour cela que la durée peut s’allonger. Si au départ vous vouliez une voiture mais qu’en fin de compte vous achetez un voyage, la banque ne demandera pas les factures. Mais en revanche, quoi que vous fassiez de votre emprunt, vous devez rembourser la totalité. Ce crédit est plus souple et le taux est plus bas par rapport au crédit automobile classique.

Le crédit sur-mesure

Ce crédit dit sur-mesure est le deuxième choix. Si vous voulez plus de sécurité pour votre prêt et que vous êtes vraiment décidés d’acheter une voiture, ce prêt est l’idéal. Le taux est un peu plus important mais ne dépasse pas la moyenne. Vous ne pouvez acheter qu’une voiture, vous ne pouvez pas acheter un mobilier ou autres. C’est à la fois l’avantage et l’inconvénient de ce crédit. La démarche est un peu plus compliquée que le crédit personnel. Premièrement, vous devez acheter une voiture. Ensuite, la somme ne vous sera pas remise en mains propres, c’est le vendeur qui recevra la somme. En même temps si la vente est annulée, le prêt est annulé aussi. En comparaison avec le crédit personnel, c’est assez inconvénient mais c’est surtout pour la sécurité des emprunteurs. Comme cela s’il y a un problème lors de l’achat, le prêt est remis à la banque et l’emprunteur ne remboursera pas un sou pour la voiture qu’il n’a pas achetée.

Pour chaque situation et pour chaque personne, l’un de ces crédits satisfera les attentes. Il suffit de faire le bon choix en fonction de l’achat et du remboursement adéquat.

Les droits de l’emprunteur de crédit automobile

Avant le contrat

La partie qu’on connaît c’est surtout la législation pour la sécurité de la banque vis-à-vis des emprunteurs. C’est la loi Scrivener. Mais qu’en est-il des consommateurs. Les droits ne sont pas seulement législatifs mais aussi conventionnels. Avant la signature définitive du contrat ou avant l’application du prêt, comme vous le vouliez, l’emprunteur a des droits que les banques doivent honorer et de le faire savoir.

Pendant la comparaison, le consommateur peut connaitre le taux appliqué, la durée maximale en vigueur. Les prêts proposés par les banques. Ensuite, le taux effectif global qui résume ce que le consommateur paiera, est aussi à faire part. Si l’un de ces détails n’est pas communiqué par le prêteur, le client peut les réclamer et les exiger. Après que la banque ait posté le contrat, le consommateur a le droit de 10 jours. Ce droit s’applique à tous les prêts à la consommation et non seulement au véhicule. Ce délai n’est ni moins ni plus de 10 jours. Le contrat entre les mains ne veut pas encore dire que le contrat vaut son droit. Pendant les 10 jours, l’emprunteur a le droit de refuser le contrat : le droit de rétractation. Il n’y aura pas de poursuite ni de pénalité. Si l’emprunteur demande une aide auprès d’un courtier, celui-ci doit le mettre au courant de toutes les possibilités en cours. C’est une obligation de la part du courtier envers son client. Il doit le conseiller de prendre telles ou telles modalités pour bien gérer son budget.

Pendant le remboursement

Avant le remboursement, le client a le droit de négocier le contrat. La décision finale sera entre les deux parties mais la banque ne peut pas dire au départ que toute négociation est impossible. Par exemple, l’emprunteur peut demander une pause de remboursement pendant les périodes des impôts.

Si le consommateur désire rembourser son prêt en totalité ou partiellement avant la fin du contrat, il pourra le faire. La banque ne pourra pas l’interdire. Mais en contre partie la banque recevra une indemnité. Les deux seront quittes : le consommateur paiera sa dette et le prêteur recevra son remboursement et ses intérêts.  Le remboursement anticipé est obligatoirement cité dans un contrat de prêt automobile.

Pendant le remboursement, si le consommateur se trouve dans une impasse, il peut demander un rachat de crédit chez les sociétés de rachat. Pour supprimer ses dettes en empruntant un nouveau prêt, le rachat est utile. C’est dans son droit et il n’a pas à communiquer de ses intentions à sa banque. Il peut choisir entre le refinancement hypothécaire ou le refinancement de prêt à la consommation.

Si les modalités du contrat ne sont pas respectées ou bien que la banque a mis des clauses non expliquées au client et que celui-ci n’est pas satisfait alors il peut porter plainte. S’il y a litige entre les deux parties et qu’elles ne trouvent pas un terrain d’entente, le client peut s’adresser à la direction générale du contrôle et de la médiation. Au-delà des deux parties, ce sont les tiers qui jugeront le litige.