Comparaison et négociation du prêt

Comparer les prêts

Ce n’est pas toujours facile de décider du prêt qu’il nous faut. Parmi les centaines de banques et institutions financières, il est important de choisir le bon pour ne pas faire d’erreurs. C’est une étape très importante pour qu’à la fin, vous serrez en mesure de décider quelles offres sont les plus intéressantes. La comparaison la plus simple est la comparaison globale par le taux effectif global. Vous envoyez votre demande de devis chez les banques avec votre montant et votre durée. Les banques se chargeront de donner le taux qu’elles décident de vous accorder. Ce taux est impérativement obligatoire pour comparer les échelles de garanties des banques. Mais pour la comparaison plus détaillée, l’emprunteur calcule d’abord toutes ses possibilités. Pour chaque banque, le consommateur fait une simulation et un calcul pour savoir quel montant pour quelle durée sera dans ses dépenses. En recevant les contrats préalables où figure le taux de calcul, le consommateur fera donc son dernier choix. Faites attention de ne pas comparer le taux d’intérêt car à part ce taux, il y a encore les autres frais. Ce sont eux qui gonflent considérablement les mensualités.  C’est donc très important pour ne pas se trouver sur la paille, ni d’endurer un remboursement éternel. Soyez prévenant dans tout ce que sera votre avenir. Le résultat d’un mauvais remboursement de prêt aura des conséquences sur tous les autres prêts que vous allez contracter dans le futur.

Négocier les prêts

La négociation est aussi une étape aussi importante que la comparaison. Vous faites la comparaison vous-même en utilisant vos moyens et vos ressources. Mais la négociation doit se faire avec les banquiers. Ce n’est pas à vous seul de décider le montant de votre taux ni de votre durée mais avec votre banquier. Vous pouvez tout négocier mais c’est au prêteur de décider du niveau d’acceptation. La première chose à faire dans une négociation d’un prêt automobile est de diminuer au maximum votre prêt. Ce n’est pas facile puisque vous empruntez pour des raisons financières. Mais avant de décider de souscrire à un prêt, faites quelques économies. En apportant quelques briques, vous pouvez obtenir un rabais. Vous avez le droit de négocier le taux d’intérêt et la durée du prêt. Mais le plus intéressant est la négociation des frais occasionnés pour ce prêt. Auparavant, vous avez déjà fait vos calculs pour vos remboursements. Pour ne pas changer vos calculs, il vous reste les frais. Les frais de dossiers sont chers. Si vous êtes un bon négociateur avec d’excellents arguments, ou que vous engagiez un courtier, vous aurez des chances. Dans un prêt automobile, rien n’est acquis, il faut tout essayer parce que tout le résultat qui en coulera sera à votre frais. Si vous faites une demande chez votre banque, et que vous êtes clients depuis très longtemps, vous pouvez jouer sur l’ancienneté. Vous pouvez aussi demander un changement de jour de paiement des mensualités ou d’une pause de paiement. Ces facilités ne seront que dans votre intérêt pour une aisance de paiement des dettes.

Les trois détails inséparables au crédit automobile

Le montant

Pour pouvoir parler d’un prêt automobile, la première chose qu’il faut connaitre est la valeur de la voiture. C’est en fonction de ce prix que se fixera le montant du prêt. Il y a quelques questions à se demander avant de fixer le montant. Y aura-t-il une assurance ? Y aura-t-il un apport personnel ? Y aura-t-il d’autres options à acheter ?

S’il y aura une assurance qui s’ajoute avec le prêt, alors le montant sera ajouté de la valeur de l’assurance. Si l’emprunteur propose un apport personnel, le montant sera déduit de l’apport. S’il y a d’autres options comme la carte grise ou des attelages alors le montant augmentera. C’est très important de choisir le montant à emprunter car tout ce qui s’en suit en dépendra. Il faut regarder plus loin, vers les années futures pour les remboursements. Pour un crédit affecté, le montant comprendra tous les dépenses sur l’automobile. Pour un crédit non affecté, le montant est celui que le consommateur veut emprunter.

La durée

La durée détermine le temps pendant lequel les remboursements se feront. Elle est aussi importante que le montant. La durée pour un prêt automobile est à court terme. Souvent, elle ne dépasse pas 5 ans. Au maximum et dans un cas exceptionnel, elle peut atteindre 10 ans. Elle est fixée ainsi pour que le remboursement soit effectif avant la fin de l’amortissement du véhicule (« sa mort »). La durée est choisie par l’emprunteur mais elle dépend aussi des mensualités qui en résulteront. Plus la durée est courte, plus les mensualités sont importantes. Ce n’est donc pas une chose à prendre à la légère. Il faut avoir réfléchi pour déterminer la durée. Si vous voulez avoir une durée courte avec des mensualités pas trop chargées alors c’est le montant qu’il faut diminuer. C’est pour cela qu’avant de faire la souscription, le conseil est toujours de faire une simulation pour connaitre ce qui vous attendra dans les 5 prochaines années. La durée augmente dans le cas d’un report de paiement ou d’une pause de paiement. Elle diminue ou s’arrête dans le cas d’un remboursement anticipé partiel ou total.

Le taux

C’est le dernier des 3 inséparables. Il peut être fixe c’est-à-dire qu’elle ne change pas jusqu’à la fin du contrat. Il peut être variable c’est-à-dire qu’à chaque anniversaire du contrat il peut baisser ou augmenter selon le marché financier. Mais pour un prêt automobile qui est à court terme, il est souvent fixe. Le taux fixe stabilise les mensualités. Le taux est négociable mais ne descend jamais trop bas. C’est à partir du taux que les intérêts du remboursement sont calculés. C’est pour cela que les mensualités dépendent essentiellement de la durée et du montant du prêt car une fois fixé, le taux est inchangeable. La seule manière pour négocier un taux est l’apport personnel. Plus il sera important plus le taux diminuera.

Ces trois détails sont tous importants. Il faut bien les vérifier et les négocier le plus que possible pour que vos remboursements ne soient pas une charge trop importante pour vous.

La franchise et la caution

Franchise de paiement

Comment faire pour obtenir une franchise ? Et bien il n’y a rien à faire, c’est une liberté pour les étudiants. Cette franchise est faite pour que les étudiants ne soient pas dans le rouge pendant leurs études. Leurs dépenses sont considérables avec la scolarité et tous les documents nécessaires sans oublier les outils informatiques qui sont devenus indispensables. La franchise est limitée pendant que l’étudiant fasse ses études. Elle prend fin quand les études seront terminées. Notons que la franchise n’a pas d’intérêt. Si l’étudiant est en deuxième année et qu’il lui reste encore deux années d’études, il ne paie pas d’intérêts pour ces deux années sabbatiques de paiement. Le contrat stipule que le paiement débutera à la fin des études du jeune. L’emprunteur peut choisir la franchise totale. C’est-à-dire qu’il ne débutera son paiement qu’après une durée déterminée. S’il veut s’alléger de sa dette pendant ses études, il peut choisir la franchise partielle. Cette dernière consiste à payer mensuellement les intérêts du prêt et seulement les intérêts. Le remboursement du capital se fera après les études. La franchise n’est pas obligatoirement partielle ou totale. C’est l’étudiant qui choisit ce qui lui convient le mieux.

Pour les adultes, ce n’est pas une franchise mais plutôt une pause de paiement. Les banques proposent une pause de deux moins environs. C’est surtout pendant les périodes de paiement d’impôt. Cette idée est avantageuse pour les emprunteurs et pour les banques. Comme cela, les consommateurs n’auront pas de difficulté à payer leurs dettes. S’il y a pause alors la durée de remboursement sera reportée aussi. Ce n’est pas non plus obligatoire, chacun prend la décision dépendant de ses revenus.

La caution d’un prêt

Par définition, une caution est une personne qui garantira le paiement en cas de défaillance de l’emprunteur. C’est comme l’assurance mais leur différence réside dans la nature de l’assureur. Une assurance est une personne morale mais une caution est une personne physique. Toute personne peut donc choisir la caution. Les étudiants sont surtout conseillés d’opter pour la caution. C’est souvent les parents qui se portent garants. Ce n’est pas une obligation mais c’est pour diminuer les dépenses. Se souscrire à une assurance est égal à une dépense supplémentaire. Alors c’est pour cela que ce sont surtout les parents qui sont la caution. Pour les étudiants, la caution est exigée au cas où ils ne trouvent pas de travail après les études. On sait bien que le marché du travail est de plus en plus difficile c’est pour cela que les banques exigent une sûreté de paiement. Dans tous les contrats de prêt, la sûreté est exigée mais sa nature reste optionnelle. Pour ceux qui travaillent, la caution sert de secours au cas où il y aurait licenciement ou perte d’emploi. Un prêt sans garantie est tout de suite refusé. Si l’emprunteur arrive à payer régulièrement ses mensualités, la caution sera tranquille. C’est une garantie c’est-à-dire qu’elle ne fera rien tant que ce n’est pas nécessaire même jusqu’à la fin du contrat. Mais dans le cas contraire, la banque adressera l’ordre de payer à la personne qui s’est portée garante.

La souscription d’un crédit automobile en ligne

Sa facilité

De nos jours, rien n’est impossible à faire sur internet. Même les souscriptions sont possibles. En plus de leurs avantages, la loi régie aussi ces souscriptions. Les personnes qui surveillent et valident les dossiers en ligne sont des professionnels comme dans les banques. Certes, on ne peut pas dire qu’il n’y a jamais de fraude ni d’arnaque mais c’est comme dans la réalité. Dans un prêt automobile en ligne, les gains sont précieux. Vous économisez de l’argent, du temps, vous avez moins de stress.

On dit que c’est facile et c’est vrai. Vous n’avez pas à chercher quoi que ce soit. Tout ce qu’il faut est présenté et bien expliqué. Avant la souscription, vous avez toujours une fenêtre pour tester votre prêt. Vous choisissez le montant voulu, la durée que vous pensez être assez pour vous. Le taux est fixe dans le cas d’une souscription en ligne. Pour que les mensualités soient à votre dépense, c’est le montant ou la durée que vous changerez. Si le résultat vous satisfait, vous pouvez procéder à la souscription. Une autre fenêtre apparaît et un formulaire est à remplir. Ce n’est pas difficile, il suffit de bien lire les titres et donner les informations. Généralement, les informations concernent la personne souscripteur et le prêt. Le procédé est le même que dans les contrats « normaux ». Votre souscription ne veut pas dire votre engagement. Vous recevez le contrat préalable et vous avez aussi votre délai de réflexion. Et tout cela est à faire de chez vous. Vous n’avez pas à vous déplacer. Sur ces sites, il y a souvent des numéros de téléphone au cas où vous auriez vraiment des difficultés à faire votre souscription ou votre test de capacité de remboursement. C’est vraiment en cas de force majeure. Et le prêt peut acheter une voiture neuve ou une occasion. Rien ne différencie le procédé en ligne et celle à la banque. Ce sont les avantages qui les partagent.

Sa sécurité

Quand on dit vente en ligne, c’est surtout à l’arnaque qu’on pense. Bien sûr, il y a des malfaiteurs mais il y a surtout des sites légaux et qui suivent la législation. Un service pour les arnaques sur sites est ouvert pour les victimes. Mais en tout cas sa sécurité est bien assurée. Les informations concernant les clients sont tenues secrètes. Elles sont cryptées pour que d’autres visiteurs malfaisants ne les lisent pas. Sur le plan de la sécurité du prêt, il n’y a rien à craindre. Votre argent ne sera pas versé sur le site mais domicilié dans votre compte bancaire. Le contrat que vous avez lu et signé a autant de valeur qu’un contrat signé à la banque. Toutes les modalités citées dans le contrat sont légales et applicables dans tous les domaines concernés.

En plus de la sécurité, vous pouvez directement voir les nouvelles offres proposées. En même temps, les sites proposent le prêt mais aussi les voitures à vendre. Plus besoin d’aller chez le concessionnaire pour la négociation du prix ensuite chez le banquier pour la négociation du prêt. Vous n’avez qu’à « naviguer » sur les sites pour trouver votre future voiture et votre prêt.