Ce que veulent les emprunteurs de crédit automobile

La rapidité et la sécurité

Les consommateurs ont aussi leurs mots à dire concernant le crédit automobile. Il y a certaines exigences recherchées quand on veut se souscrire à un contrat de prêt automobile. Tout d’abord, le consommateur veut une rapidité dans l’analyse de son dossier. Les critères sont déjà claires alors les banquiers ne doivent plus attendre des jours pour répondre aux demandes. La rapidité ne signifie pas que les dossiers délicats sont à rejeter. Chaque cas est unique et mérite une faveur et un traitement adéquat. Heureusement que maintenant les banques sont de plus en plus rapides. C’est grâce à la concurrence qui règne entre les banques et les autres institutions de prêt.

La sécurité est aussi l’un des critères que recherchent les consommateurs. La sécurité sur les dossiers et la sécurité sur le remboursement, sur le contrat de prêt. Les dossiers doivent être confidentiels surtout pour les souscriptions en ligne. L’emprunteur tient à ce que les détails de sa vie privée et de sa vie financière soient tenus secrets. Cette sécurité est requise aussi si l’emprunteur engage un courtier. La connaissance des détails financiers peut conduire le courtier à arnaquer le client. C’est pour cela que les coordonnées professionnelles de la banque et de l’intermédiaire sont dans le contrat de prêt. Le remboursement doit aussi être dans les normes. C’est surtout de la sécurité financière qu’on parle. Il ne faut pas qu’à cause des mensualités, la vie d’un ménage dégringole jusqu’à ne plus pouvoir payer les dettes.

Un contrat simple avec plus d’options

Les contrats ont toujours été compliqués à déchiffrer. Avec les clauses, les mentions particulières, les mentions facultatives, etc. Certes, un contrat est rédigé avec des définitions juridiques mais il faudrait que le contenu ne soit pas trop vague. Pourquoi ne pas écrire un contrat simple et précis. Le consommateur recherche aussi une simplicité sur l’obtention du contrat de prêt ainsi que le remboursement.

Les options sont rares pour les contrats de crédit automobile. Dans la plupart du temps un contrat de prêt est limité dans ce domaine. Alors qu’une voiture nécessite d’autres options. Un prêt automobile sera plus intéressant si la banque propose aussi une assurance avec l’automobile. Une assurance jeune conducteur pour les emprunteurs de moins de  25 ans, une assurance accident, une assurance vol avec ou sans effraction, une assurance incendie, une assurance responsabilité civile ou autres assurances. Il existe maintenant le pack prêt automobile qui incluse le prêt pour l’achat de la voiture ainsi que de l’assurance. C’est plus facile car on ne paie les deux qu’avec une seule mensualité par mois, au lieu de deux taux différents et deux mensualités différentes. Si ce cas peut se faire, pourquoi les autres ne pourront pas être inclus dans le prêt automobile. Comme par exemple un prêt automobile qui prenne en charge les entretiens de l’automobile ou même la personnalisation de l’automobile. Pour les automobiles achetées pour un ménage avec des petits enfants. Le prêt sera plus simple s’il inclut un prêt pour les chaises des bébés. Elles sont obligatoires alors pourquoi  ne pas les proposer. Les options sont multiples mais c’est au prêteur de les accorder ou non.

Le crédit pour son automobile

Introduction

Le terme employé est souvent prêt automobile ou prêt auto et crédit automobile. Les deux semblent dire la même chose. C’est vrai que ce sont des emprunts pour acheter une voiture mais il y a quelques petites différences. C’est surtout sur les modalités du contrat qui différencient les deux crédits.

Le prêt automobile

Le prêt automobile est un prêt à la consommation, sa vraie appellation est le prêt personnel automobile ou prêt personnel tout court. La particularité de ce prêt est sa souplesse. En premier lieu, vous demandez un prêt personnel à la banque et elle étudie votre dossier. Normalement, il est inscrit dans un contrat de prêt la nature exacte du prêt. Mais pour celui-ci, il est juste dit que le prêt servira à la consommation. La nature exacte n’est pas demandée ni écrite dans le contrat. Vous empruntez de l’argent et vous êtes le seul à savoir ce que vous en ferez. Le montant d’un prêt personnel est plus élastique. Le montant peut grimper assez haut car la nature n’étant pas définie. Le taux de ce prêt est aussi un peu plus bas. C’est pour cela qu’acheter une voiture de moins de 6 000 euros est plus rentable en contractant un prêt personnel. En plus de cela, et toujours grâce à la nature indéfinie du prêt, la durée de remboursement est plus large. Attention quand même car la liberté dans l’emploi de ce prêt incite les emprunteurs à dépenser comme bon leur semble. Il faut donc être sérieux pour contracter ce prêt. Et peu importe vos achats, un marché est un marché, vous êtes tenus de rembourser votre emprunt. Le choix  vous appartient.

Le crédit automobile

Le crédit automobile est aussi un crédit à la consommation comme le premier. C’est un crédit appelé crédit affecté. La nature de l’achat est claire pour l’emprunteur et pour le prêteur, elle est inscrite dans le contrat. Tous les contrats de crédit affecté pour voiture mentionnent un achat de voiture. Le crédit servira donc à acheter une voiture d’occasion ou neuve selon le choix du consommateur. Avec ce crédit, le consommateur doit acheter une voiture et l’achat sera justifié après sa conclusion. Au cas où l’emprunteur enfreint les règles et achète quand même autre chose et que la banque est au courant, il y aura pénalité et peut-être même paiement immédiat du montant restant. Ce cas est difficilement envisageable car la somme empruntée atterrie directement chez le vendeur de l’automobile. En plus de cela, le montant emprunté est juste la somme conclue avec le concessionnaire. Il n’y aura pas de monnaie pour d’autres achats. Le crédit automobile est serré concernant le montant, il n’y a pas de dépassement par rapport au prix du bien. Le taux dépend de chaque banque mais il est un peu plus haut que le prêt personnel. Si la nature est définie pour une voiture alors la durée de remboursement n’excède pas en moyenne 5 ans. Il ne faut pas que le consommateur paie les mensualités des années après que la voiture ne sera plus en état de marche. Il faut donc bien demander au vendeur la durée de vie restante de la voiture surtout si elle est d’occasion.

Les nouveautés des crédits automobiles

Moins de 48 heures

De plus en plus de personnes sont attirées à faire du crédit pour acheter son automobile. Le temps, c’est ce qui manque à tout le monde. On n’a pas assez de temps pour faire une chose et on n’en a moins pour en faire deux. Alors si en plus de ne pas avoir de voiture pour se rendre au travail, il faut attendre un mois pour son prêt, c’est le comble. Les clients sont devenus exigeants et sont à la recherche de la perfection. Face à cela, les banques font de leur possible pour satisfaire les consommateurs. Mais si la réponse des demandes est effectuée en 48 heures, c’est surtout à cause de la concurrence qu’il y a entre les prêteurs. Maintenant, la réponse à votre demande est de 48 heures. La réflexion reste la même c’est-à-dire 10 jours. Ensuite la durée entre votre acceptation et la livraison du fonds est au plus 48 heures. Les longues attentes sont finies, place à la vitesse supérieure. Les banques font de plus en plus de bénéfice, les emprunteurs obtiennent leurs prêts en un temps record.

Crédit avec assurance

Ce n’est pas une nouveauté très nouvelle mais très intéressant à savoir. Ce n’est pas la banque elle-même qui assurera votre nouvelle voiture mais des institutions d’assurance en coopération avec la banque. Le montant de votre emprunt inclura donc l’assurance de l’automobile. Vous aurez moins de paperasse à faire et la banque fera un peu plus de bénéfice. Les banques ne sont jamais à court d’idée côté innovation. Elle vous propose aussi un partenariat avec les concessionnaires. Si vous achetez une voiture chez leur partenaire, vous aurez un prêt pour entretien et le pack qui va avec. Rien n’est fixé tant que la concurrence fait rage. Il vous suffit de bien dénicher les meilleurs tarifs avec les meilleures garanties.

Pauses de remboursement

C’est à la fois ingénieux et gratifiant. Une pause de remboursement est souvent proposée surtout si l’emprunteur est au seuil du taux d’endettement. La banque ne s’inquiétera pas à propos de ses remboursements et le client n’aura pas à sauter ses mensualités. La pause est généralement observée pendant les périodes de paiement d’impôt. Les dépenses augmentent, et automatiquement certaines sont délaissées. Il y a même celle qui propose une pause tous les six mois pour donner une bouffée d’air frais à leurs clients. C’est avantageux pour les deux parties. Pour les banques qui sont prêtes à tout pour attirer les clients, elles proposent un réaménagement du remboursement. C’est le contrat qui est revu pour une bonne continuité du remboursement.  De même pour les déplacements du jour de paiement. Le jour de paiement est la date à laquelle le premier paiement prendra forme. Toutes les autres dates seront fixées un mois après cette première date. Si par exemple votre date de paiement est le 10 du mois, vous pouvez la déplacer vers le 3 du mois. Au moment où votre revenu n’a pas encore pris un autre chemin. C’est possible chez certaines banques et certains prêteurs.

Les participants d’un prêt automobile

L’emprunteur

C’est la personne qui demande un crédit automobile auprès d’une banque. C’est une personne majeure et une personne physique. Majeure car un contrat nécessite une signature donc une responsabilité de paiement mais aussi comme tout contrat, il faut être majeur pour qu’il soit valable. Personne physique parce que le crédit automobile est classé dans la famille des crédits à la consommation, seules les personnes physiques sont acceptées de les contracter.

L’emprunteur est tenu de respecter les modalités du contrat : payer les intérêts, le montant emprunté, les frais et les commissions. Ils sont tous regroupés pour donner les mensualités. Le consommateur est aussi obligé de finir le paiement jusqu’à la fin. En contre parti du contrat, il reçoit le montant de son prêt, ils profitent des garanties offertes et jouie du bien mobilier acheté. Il a le droit de porter plainte et de rendre le véhicule si les garanties de la voiture ne sont pas ce qu’elles devaient être. De même si les garanties offertes par la banque sont dérisoires et fictives.

Le prêteur

C’est la personne morale qui prête la somme d’argent. C’est une banque ou une institution qui prête des fonds. Tous les prêteurs sont enregistrés au SPF économie. Ce sont des sociétés spécialisées dans les emprunts et cherchent à faire du profit. Leur fonctionnement est règlementé par la loi de la finance. Elles sont libres de leurs modalités mais certaines conditions sont à respecter.

Le travail du prêteur est de prêter le montant demandé par le consommateur. Il met ce dernier au courant de tout ce qui se passera avant, pendant et après le paiement des mensualités. La banque a quelques obligations envers ses futurs clients. Elle doit expliquer le fonctionnement du contrat et ses clauses. Elle est tenue de faire connaitre son taux effectif global avant même l’acceptation de l’emprunteur. La banque peut demander des indemnités s’il y a retard de paiement ou s’il y a remboursement anticipé. Elle peut rompre le contrat si le client est insolvable.

Le courtier

Le courtier est la troisième personne participant à l’accomplissement d’un contrat d’un prêt automobile. Il n’est pas toujours présent car son recourt est optionnel. C’est l’emprunteur qui décide s’il a besoin de l’aide d’un courtier ou non. C’est une personne physique ou une personne morale. S’il travaille pour son compte alors c’est une personne physique. S’il travaille pour une société alors c’est une personne morale. Mais les deux doivent aussi être membre du SPF économie comme les prêteurs.

Son travail est de mener à bien et à terme la demande d’emprunt du consommateur. Le but est de trouver un prêteur ayant les tarifs recherchés par l’emprunteur. Son second rôle est de bien définir et de dresser les documents nécessaires pour le prêt automobile. Il conseille donc son client d’opter pour un certain point afin d’avantager le prêt pour le compte de l’emprunteur. Il est aussi appelé l’intermédiaire car il intervient entre la banque et l’emprunteur. C’est le négociateur du consommateur mais aussi le filet pour attirer les clients du prêteur.