Le contrat de prêt

Vos droits

On croit toujours que le dernier mot revient à la banque. Il y a une part de vérité mais comme « le client est roi », vous avez aussi vos droits. À part les législations concernant les prêts, il y a certaines conditions qui ne dépendent que des banques. Ce sont les clauses et les mentions facultatives. Elles sont écrites dans le contrat mais souvent en « petites caractères ». Il ne faut pas les négliger car ce sont ces clauses qui font qu’un remboursement soit très cher. Vous êtes en mesure de connaitre vos droits. Être au courant du taux effectif global des banques est dans vos droits. Cela ne veut pas dire que vous allez souscrire à ce prêt mais c’est pour savoir les garanties les plus intéressantes. Si une banque ne vous communique pas son taux, vous serrez dans vos droits. Si en échange du prêt, l’institution de crédit vous demande une garantie comme un chèque alors vous pouvez refuser et annuler le contrat. Méfiez-vous aussi des contrats contenant des blancs. Un contrat à signer est toujours complet, vous ne devez jamais parapher un contrat non rempli.

Le droit de réflexion vous est aussi accordé pour qu’un achat ne soit pas impulsif. Le refus d’un crédit n’est pas pénalisé ni affrété. La banque ne pourra obliger l’emprunteur à accepter son offre. Mais une fois que le contrat est signé par la banque, la rétractation sera pénalisée et le remboursement doit toujours se faire.

L’arrêt du contrat avant la fin

Il y a deux manières de reconnaitre la fin d’un contrat de prêt automobile. Le remboursement par anticipation et l’arrêt de la part du prêteur

Le remboursement par anticipation n’est pas très courant pour un prêt automobile mais cela peut arriver. L’anticipation peut se faire à tout moment, même en début du paiement. Il faut quand même mettre la banque au courant de vos intentions. La lettre doit être adressée pour le calcul des intérêts dû à ce remboursement. L’anticipation peut être intégrale ou partielle mais toujours avec la lettre recommandée. Le paiement intégral du montant restant dû est plafonné selon le montant emprunté. Quoi qu’il en soit, un remboursement par anticipation d’un prêt augmente toujours le total à payer. La loi couvre les prêteurs et a mis en place des pénalités à l’emprunteur pour que les banques ne perdent pas trop de profit.

La banque a aussi le droit de rompre le contrat de prêt. De son côté, l’arrêt est bien démontré et bien justifié. Cela ne dépend pas du tempérament des banquiers mais surtout d’ordre financier. S’il y a défaillance dans le remboursement, alors il y aura mis en demeure. Ce retard de paiement doit être supérieur ou égal à deux mensualités ou d’une valeur de 20 % du montant à rembourser. Dans ce cas, la banque sera dans ses droits. Si l’emprunteur utilise la voiture à des fins contraires à ceux mentionnés dans le contrat, la banque peut reprendre le prêt. La réclamation de paiement en cas de résolution de contrat venant de la banque contiendra le prix à payer fixé par la législation.

Crédit auto et crédit personnel auto

Crédit personnel automobile

Pour acheter une voiture, si vous choisissez le crédit personnel, vous aurez des avantages mais aussi des inconvénients. Ces deux sont plutôt d’ordre financier. Précisons d’abord que le crédit personnel est un crédit à la consommation. Vous pouvez le contracter comme tous les autres prêts. Il vous faudra tous les dossiers nécessaires. Les modalités dépendent de vos ressources et de la négociation du contrat et les contraintes dépendent de la loi. Avec le crédit personnel, vous pouvez acheter une voiture. Ce crédit est accordé à des fins mobilières ou des services. La nature ne vous sera pas demandée. C’est sa particularité. Vous empruntez et vous dépensez comme bon vous semble. C’est un avantage qu’offre le crédit personnel. Le montant n’est donc pas restreint car le but de l’achat n’est pas encore fixé. Vous pouvez donc acheter une voiture mais aussi financer toutes les dépenses s’y afférant (assurance automobile, …). Il est aussi connu que ce crédit a un taux le plus bas sur les prêts pour la consommation. Un taux très bas qui signifie que le montant total à rembourser est aussi concurrent. C’est donc très adapté pour l’acquisition d’une automobile. Reste à savoir ses inconvénients. Son premier point faible est sa sélection de dossier. C’est comme tous les prêts à vrai dire. Les banquiers vérifieront votre taux d’endettement. Si vous avez d’autres prêts en cours surtout si c’est un prêt affecté. L’addition de tous les prêts ne doit pas dépasser les 33 % (minimum à respecter). Si l’emprunteur est dépensier, il risque de dépenser le prêt pour des superflus. Ce qui serait un problème pour lui et non pour la banque. Elle ne cherchera pas les raisons des acquisitions, elle ne réclame que son dû.

Crédit automobile affecté

Le crédit affecté fait aussi partie des consommations. Il ne fonctionne pas comme le crédit personnel. Au départ, la nature de l’achat est précisée dans le contrat. Si vous voulez acquérir une voiture, alors le prêt ne vous sera donné que si c’est vraiment pour une voiture. Cette démarche est bien respectée et appliquée par un système un peu particulier. Celui-ci est fait pour protéger le client afin de ne pas faire de « bêtise ». Par rapport au crédit non affecté, celui-ci est un peu plus cher. C’est-à-dire qu’il y a  une certaine différence sur leurs taux d’intérêts. La durée est la même mais les mensualités peuvent avoir un écart. Par contre le crédit affecté pour automobile a ses avantages. Si vous souscrivez pour ce prêt, l’argent ne vous sera pas donné en mains propres. Vous ne risquez donc pas de le dépenser pour d’autres avoir. Au moment de l’achat automobile, le montant sera donné directement au concessionnaire. Si par mésentente d’une négociation non effectuée vous décidez de ne pas achetez la voiture, le prêt sera aussi annulé. Il se peut même que pendant le délai de réflexion vous refusez alors c’est pareil. Dans le cas contraire, si la négociation sur le prix de vente est déjà fixée mais que le prêt n’a pas été accordé alors la future vente sera annulée. Vous n’êtes pas tenus d’acheter le véhicule.

Prêt automobile et négociation

Le prêt automobile

Le prêt automobile est un prêt très courant dans la vie d’un ménage. Après l’immobilier, c’est le deuxième qui tient la place la plus importante. Le prêt est plus facile à obtenir que l’immobilier. Le budget familial peut, selon le montant de la voiture, supporter un prêt pour véhicule. Le prêt affecté est l’un de ces prêts pour auto. L’autre est le prêt personne, qui est plus serré en matière de remboursement. Si vous avez choisi un prêt affecté, vous devez absolument affecter le prêt vers sa vraie dépense. Pour jouir d’un prêt automobile, quelques détails sont obligatoires. La première est votre âge. Un mineur ne peut contracter un prêt. Un majeur fiché dans le FICP ne pourra le faire non plus sauf s’il effectue un rachat de crédit. Mais ce serait encore une longue démarche. L’assurance par contre est facultative. Si vous avez des doutes sur vos capacités de remboursement, vous pouvez opter pour les assurances. Elles vous couvrent au cas où vous auriez des problèmes professionnels (perte d’emploi), des problèmes financiers, ou en cas de votre décès ou invalidité. Le remboursement d’un prêt automobile est en court et moyen terme. Il va de 1 an jusqu’à 6 ou 7 ans. Mais dans la plupart du cas, la durée maximale est de 5 ans. Plus la durée s’allonge, plus les intérêts sont importants. Si vous avez les moyens, écourtez vos mensualités. Vous pourrez faire un gain mais aussi vous vous acquitterez vite de vos dettes et vous pourrez envisager d’autres acquisitions. Etant donné que la durée de vie d’une voiture est courte, vous ne devez pas payer le remboursement même après que son amortissement soit nul.

Les détails à négocier

Si vous avez un dossier en béton, vous êtes en position de force par rapport à votre prêteur. Il vous faudra donc être le plus crédible possible. Pour cela, un apport personnel est le très conseillé. Il diminue le montant à emprunter donc diminue aussi les mensualités à payer. Si vous avez moins de dettes, vous pouvez négocier sur tout le reste.

Avant de vous lancer dans la quête de la négociation, vous devez être en connaissance de cause. Faites des comparaisons sur plusieurs offres des autres banques. Vous aurez un moyen de pression pour rabaisser votre taux. Vous allez donc les mettre au courant des offres attractives des autres banques. Vous donnez des preuves chiffrées en montrant le taux effectif global (TEG) des autres institutions. Faites jouer la concurrence. Vous pouvez aussi négocier vos frais de dossiers. Ce sont les ces frais qui gonflent le remboursement. Si vous avez un bon taux d’endettement avec un apport personnel signifiant, vous pourrez obtenir un rabais sur vos frais de dossier. Il ne faut pas oublier un détail important. Il est souvent oublié mais nécessite des révisions : le remboursement anticipé. Les pénalités sont conséquentes. Même si vous n’envisagez pas une anticipation, négociez-la quand même. Bien sûr, le remboursement est à court terme mais il faut toujours prévoir d’un œil positif. Aucun détail ne doit échapper à une négociation possible.

Le taux d’endettement et remboursement de prêt auto

Le prêt auto

Le crédit auto est contracté pour une durée à court terme. Le crédit servira pour financer l’achat d’une voiture pour les particuliers. Sont exclus les voitures utilisées pour des buts professionnels. Le crédit est accordé à ceux qui remplissent les conditions d’acceptation. Que ce soit les étudiants ou les travailleurs. La somme est directement versée au vendeur, en espèce ou par chèque. La loi interdit la tenue de l’argent par l’acheteur. Le prêt auto est destiné à acheter une auto et non pas à d’autres fins. C’est un crédit affecté c’est-à-dire qu’il a un but précis. Le taux est moins conséquent que le crédit non affecté ou personnel qui est un peu plus cher.

Pour obtenir un prêt automobile, le demandeur fournira le dossier de prêt. En y figurant le montant qu’il veut emprunter, la durée pour rembourser. C’est très important car c’est le client qui choisit qu’il veuille rembourser pendant telle ou telle année. Bien sûr, calculée avec le taux, la durée pourra augmenter ou diminuer selon les mensualités. Il faut aussi prendre en compte quelques détails financiers de l’emprunteur. Est-ce un étudiant ou un travailleur. Combien il gagne par mois et quelles sont ses obligations. Le montant de la voiture n’est-elle pas trop élevé par rapport à ses revenus et ses mensualités ? Pour que les banquiers soient séduits par votre candidature, vous devez bien présenter votre dossier.

Le taux d’endettement.

Le taux d’endettement est toujours là quand il s’agit de prêt. C’est l’un des premiers éléments que les banquiers veulent savoir. L’emprunteur peut lui aussi définir son taux d’endettement pour qu’il sache à l’avance ce que lui réserve la réponse de la banque. Ce taux est exprimé en pourcentage. C’est l’indice qui prouve qu’un ménage est qualifié de bon emprunteur ou non. Pour savoir le taux d’endettement d’une personne, il faut d’abord connaitre ses revenus mensuels. Le salaire est la valeur nette d’un ménage. Il faut  aussi savoir les dépenses mensuelles qui incombent à l’emprunteur. Ce sont les charges fixes  et variables (factures, loyer, alimentation, frais d’éducation,…). Si le ménage a contracté un prêt alors les mensualités à payer entrent en jeu.  Après, il faut aussi calculer le reste à vivre du ménage. Celui-ci est la différence entre le revenu et les dépenses mensuelles. C’est-à-dire que c’est le montant qui reste après déductions de toutes les charges. C’est à partir de tout cela que le calcul du taux d’endettement se fait.

Une fois connu, le résultat montrera que la personne sera ou non capable de supporter un prêt. Plus les prêts sont nombreux, plus le taux d’endettement  n’est pas satisfaisant. C’est donc en fonction de ce taux que les banquiers fixeront la durée et le montant à payer par mois. Le petit problème c’est la durée de vie d’une voiture. Les échéances ne doivent pas dépasser la durée de vie de la voiture, alors si le taux d’endettement n’est pas à la hauteur, et si les échéances sont courtes alors automatiquement les mensualités seront chères. Ce qui veut dire une difficulté financière de l’emprunteur en cas d’acceptation du prêt. Notons que plus le taux est bas plus la personne est financièrement stable.

Crédit automobile rapide

Rapide ?

Ce qu’on veut dire par rapide c’est le temps entre la demande et l’acceptation du dossier. Le traitement de dossier ainsi que réunir les dossiers prennent du temps. Si votre voiture est hors-service et que vous en avez besoin pour votre travail ou pour la famille, comment faire ? C’est souvent le problème qui se pose. Un personne qui travaille à 30 kilomètres de chez elle a impérativement besoin d’une voiture. Alors que le temps pour passer à la banque, réunir les papiers nécessaires et choisir une voiture est mince. De plus en plus de banque accélère leur analyse de dossier car les demandeurs peuvent trouver d’autres prêteurs entre temps. Les banques proposent aux minimums 24 heures pour la validation de demande. Le problème est alors du côté de l’emprunteur. Mais à chaque problème ses solutions. Si vous êtes vraiment très pressés, faites votre demande sur internet, après quelques clics et en 24 heures vous aurez votre réponse. Les documents officiels comme les papiers d’identité suivront.

Conséquences

Le crédit rapide est avantageux pour les deux parties. Le consommateur reçoit en un temps-record le prêt qu’il souhaite acquérir et la banque augmente ses clients et ses bénéfices. La loi entre aussi en jeu pour les crédits rapides. Elle protège les clients autant que les prêteurs de crédit. La législation ne favorise ni l’un ni l’autre. Elle a été mise en place après négociation des consommateurs et des banques afin de préserver les avantages respectifs. Le service est efficace plus la rapidité.

Vous avez le choix entre déposer votre dossier à la banque en précisant que c’est une demande pour prêt rapide ou le faire en ligne. Les banques font dans la plupart du temps des offres spéciales pour les demandes en ligne. Il y a ceux qui rayent les frais de dossiers.

Il y a quand même un petit bémol sur le crédit rapide pour certaines personnes. Une voiture est toujours indispensable mais si vous êtes dans les fiches FCC et FICP, vous aurez du mal à emprunter. Ces fiches sont des fiches remplies par les banques pour dire qu’une personne est surendettée. Toutes les banques ont accès à ces fiches, donc si vous faites un emprunt chez une autre banque, elle saura que vous êtes fichés. Les personnes fichées sont interdits d’emprunts car cela ne fera qu’augmenter leur endettement. S’il vous faut impérativement une nouvelle voiture alors vous cherchez une solution auprès des courtiers et des banques. Un rachat de crédit pourra se faire pour vous acquitter des dettes sur les fiches. Après vous pourrez envisager de contracter du crédit rapide. Toutefois, ces cas sont très rares et très étudiés car la plupart du temps, soit la dette est très conséquente soit la personne est sur plusieurs fiches c’est-à-dire qu’elle est surendettée sur plusieurs prêts. Dans ce cas, pensez à un crédit rapide pour une auto est pensez à l’impossible. L’accord du crédit rapide est tel que les autres prêts « normaux ». Il faut une solvabilité acceptable et être majeure.

Crédit automobile le moins cher

Existe-il ?

La concurrence entre les établissements financiers est rude. C’est la loi du plus inventif qui gagne. Pour attirer les clients, ils font des publicités et des offres exceptionnelles. Les demandeurs de crédit n’ont qu’à bien cherché pour trouver le plus attractif. Un crédit automobile pas cher est-il un mythe ? Normalement, vous payez le prix de la voiture que vous voulez acheter. La différence se trouve donc dans les frais de dossier et de remboursement anticipé mais aussi dans les intérêts. Le taux le plus bas avec une durée moyenne peut réduire le montant total à payer. Pas cher est un terme plutôt exigeant. Si vous voulez trouver le crédit le moins cher, il existe. Le prix recherché est donc le plus bas entre toutes les banques. Rien ne vaut l’inspection et la clarté dans les contrats. Vous pouvez demander à votre banque des explications et plus d’informations concernant les clauses. Si vous cherchez un crédit automobile dans une autre banque que la vôtre alors il se peut que vous bénéficiiez d’une promotion ou d’une offre spéciale pour les nouveaux. Mais il reste toujours le taux effectif global pour juger un crédit moins cher que les autres.

Quoi qu’il en soit, le mieux est de bien se renseigner sur le bon fonctionnement de la banque et de la fidélité de ses clients. Les arnaques factices existent. Sur le taux effectif global vous trouverez un prix très intéressant mais dans les clauses du contrat, certaines actions venant de la part de l’emprunteur engendrent des frais supplémentaires.

Où le trouver

Si vous êtes de la vieille école et que vous aimez les visites des banques, alors vous trouverez le plus intéressant par TEG qui figurera dans le contrat que la banque vous enverra. Vous ferez le tri décroissant et vous retiendrez le moins cher. Pour cette option, votre choix sera limité par le temps et l’étendue de la surface à visiter et le nombre de banques à voir.

Pour ce qui préfère tout chercher de chez eux ou de leur bureau, l’internet est la première porte. Vous accédez au comparatif de crédit automobile. Vous aurez une centaine de banques et d’institutions financières à votre portée. Vous comparez toutes les offres intéressantes. C’est rapide et très efficace. La comparaison ne se fera qu’en quelques clics. L’avantage pour cette option est que lors de la simulation, vous choisissez le montant du prêt, la durée que vous voulez avec le taux déjà fixé. Vous saurez tout de suite les mensualités que vous devrez payer. Si le résultat vous satisfait, vous faites votre souscription sur le web. Après le formulaire rempli, vous acceptez l’envoi. On vous demandera si vous voulez la réponse sur e-mail ou courriel ou autres selon les banques. En recevant votre dossier, vous avez aussi le droit de rétracter. Un contrat rempli sur internet a la même signification et le même droit qu’un contrat manuscrit rempli à la banque.

Mais que ce soit un contrat en version électronique ou en version manuscrite, il faut toujours être méfiant car un crédit trop bas nécessite des explications pour ne pas avoir de mauvaises surprises au moment du remboursement.

Prêt etudiant pour une voiture

Les modalités

Quand on est étudiant, on a autant de charges et de besoins que les adultes. Plusieurs prêts sont accordés aux étudiants : pour la scolarité, les matériels nécessaires et de nos jours les voitures. Les revenus des étudiants sont minces alors pourront-ils s’acheter une voiture ?

Le prêt étudiant donne accès à des achats de consommation. Les étudiants reçoivent des avantages par rapport à leurs revenus d’étudiant. En général la somme et de 500 euros. C’est donc en fonction de cette somme que les banques organisent les modalités de paiement du prêt auto. Le taux est très intéressant, certaines banques proposent un taux de 3 %. Les autres un peu plus que cela. Un autre avantage est le paiement. Les étudiants ne commenceront donc pas à rembourser que s’ils auront un travail après leurs études. Ils n’auront donc pas à se soucier de leurs petits budgets qui serviront aussi dans leurs quotidiens.

Emprunter un prêt étudiant implique que plus tard, l’étudiant sera leur client. Puisque le paiement ne se fera qu’après les études, il faut se méfier des chiffres. Avant de signer quoi que ce soit, assurez-vous que le montant de votre prêt ne soit pas exorbitant. C’est-à-dire que le montant du prêt ajoutant les frais et les intérêts doivent être dans vos champs d’application le plus moyen.  Si à la fin vous devez à la banque une somme de 75 000 euros alors ce n’est pas  la peine d’emprunter. Tout se résidera dans le futur. Ne vous fiez pas au présent, pensez au futur. Pour bénéficier de l’emprunt étudiant, vous devez fournir une pièce justificative mentionnant que vous êtes étudiant dans telle ou telle université.

Le prix

Un plafond limite la somme empruntée pour chaque institution financière. Les unes prêtent jusqu’à 30 000 euros. Le montant est fixé selon le prix de la voiture que l’étudiant voudra se procurer. Le montant est encore net de tous les frais et complémentaires. Si les frais des dossiers sont gratuits, il restera les intérêts. Le premier chiffre qu’il faut connaitre est le taux effectif global. C’est la somme que la banque inscrite dans le contrat. Tous les détails de ce qu’il faut payer sont compris dans ce résultat. Il sert aussi de comparaison entre les banques. Les autres frais supplémentaires ne sont pas obligatoirement calculés avec ce taux. Le taux d’emprunt est défini selon la durée et le montant du prêt. Le remboursement s’effectuera selon les termes du contrat mais le 33 % du revenu ne doit pas être dépassé. S’il y a remboursement anticipé alors des frais de pénalité seront versés. Mais il faut savoir qu’il y a des banques qui ne pénalisent pas l’anticipation.

L’étudiant a aussi le choix de payer d’abord les intérêts pendant ses études et de payer les mensualités du capital quand il travaillera. C’est la franchise partielle. La franchise totale est le paiement de toute la somme dû après les études. Faites attention car une franchise diminue la durée de remboursement et parallèlement augmente les mensualités à payer. La loi sur la durée de rétractation est aussi valable pour les contrats de prêt automobile pour les étudiants.

Crédit automobile

Le crédit à la consommation

Le crédit automobile est classé dans le crédit à la consommation. Ce n’est pas un prêt comme l’immobilier mais le prêt consiste à financer l’achat à la consommation. Le prêt personnel pour auto est parmi la consommation. Le crédit vient des établissements de crédit. Le crédit à la consommation est plafonné et doit respecter la somme. Ce crédit est accordé pour les particuliers pour des achats non immobiliers. Le crédit automobile est très demandé car acheté une auto de ses propres moyens est impensable. Alors qu’une voiture est indispensable. Comme tous les prêts, celui de la consommation est remboursé par des échéances mensuelles sur une durée minimale de 1 an.

Le consommateur (emprunteur) est une personne physique qui dépensera son prêt pour un achat de bien meuble et non pour un but professionnel. Il peut faire appel à un intermédiaire pour conclure son achat.

Le prêt affecté

Le prêt affecté est l’une des caractéristiques du crédit à la consommation. Si vous faites un prêt affecté, l’acte ne sera en vigueur que si le bien ou le service acheté est acquis. Si vous n’avez pas vos clés de voiture en main, vous n’êtes pas engagés à verser le moindre sou. Dans ce genre de crédit, le consommateur doit respecter le but du prêt c’est-à-dire que la destination de l’argent emprunté ne doit pas changer. Si au départ vous vouliez une voiture, une voiture ce sera.  Une autre particularité du prêt affecté est que la somme empruntée ne passe pas dans les mains de l’acheteur. Au moment de l’acquisition, l’argent est directement versé au vendeur. Un revirement de la destination de la somme sera difficile. Précisons que la durée de remboursement du prêt ne doit en aucun cas dépasser la durée de vie du bien acheté. On a vu auparavant que le paiement du remboursement ne se fera qu’à la livraison de l’achat. Si le vendeur et l’acheteur ne se mettent pas en accord sur le prix de vente, l’achat sera annulé. Si cela arrive, le prêt le sera aussi. Un litige peut arriver après vente du bien. Si les deux parties se mettent d’accord d’annuler la vente, le vendeur remettra la totalité de l’argent à la banque tandis que la banque rembourse les mensualités déjà payées par l’emprunteur.

Le contrat de crédit automobile

Ce contrat est comme les autres contrats  de crédit. Les modalités sont propres au crédit. Les mensualités ne dépassent pas la durée de vie de la voiture. Le contrat comportera les dossiers nécessaires. Le plus important c’est la capacité de remboursement de l’emprunteur. Etant donné que la durée des échéances ne s’étale pas sur des années et des années, les mensualités seront un peu plus élevées. Le contrat comporte le montant emprunté, la durée de remboursement, la somme d’une mensualité, le taux effectif global et l’objet qui justifie l’emprunt. Les deux parties sont les signataires du contrat de prêt automobile. Quoi qu’il en soit, le prêt automobile peut acheter une voiture neuve mais aussi une voiture occasion. La loi ne différencie pas l’achat sur ces deux qualités.

Les logiciels de simulation prêt voiture proposés en ligne connaissent un grand succès

La crise a fortement frappé le secteur automobile. En effet, plusieurs grands constructeurs comme Général Motors, Porsche… ont été mis en faillite en fin 2008. Les autres constructeurs pour faire face à cette difficulté, proposent des voitures de moins en moins chers, inférieurs à 10 000 euros, pour conquérir les acheteurs. Malgré tout, certains constructeurs ne prévoient la reprise du marché qu’en 2011. Cependant, grâce aux logiciels de simulation prêt voiture proposés en ligne qui connaissent un grand succès actuellement, la reprise peut être plutôt que prévue. En effet, avec près de 76% des français qui achètent leur voiture à crédit, cette innovation va encore rapprocher les établissements à crédit de ces milliers de consommateurs.

Comme la peur du surendettement survole en ce moment sur les particuliers, la simulation prêt voiture va leur permettre de déterminer leur capacité d’emprunter. D’après la loi, le taux d’endettement légal ne doit pas dépasser le tiers des revenus d’une personne, soit 33%. Et ce logiciel aide à bien cerner la situation du demandeur durant l’emprunt : à définir les mensualités, le taux d’intérêt et la durée appliqué pour le crédit auto souscrit.

A la différence de crédits immobiliers dont chaque frais est déterminé séparément, pour un crédit auto, comme il peut se définir comme un crédit à la consommation pour le prêt moins de 21 500 euros, les frais obligatoires (le taux d’intérêt, les frais de dossiers et les primes d’assurances) sont habituellement englobés dans un TEG ou taux d’effectif global. La simulation prêt voiture dévoile un des éléments constitutifs du TEG comme le coût des frais de dossiers ainsi que le coût total du crédit. Connaître ces éléments s’avère être utile si le demandeur veut négocier le taux d’intérêt.

La simulation prêt voiture aussi peut être utile pour recueillir le plus d’offres possibles. Avec près d’une centaine de sociétés spécialisées et d’établissements à crédit qui sont en concurrence à ce créneau, le demandeur se trouve dans l’embarras de choix pour contracter un crédit auto. Mais d’un autre coté, il n’aura pas la possibilité et surtout l’envie de découvrir les offres de tous ces établissements. Grâce au logiciel de simulation prêt automobile, qui jouera cette fois le rôle de comparateur web, le souscripteur découvrira les offres des partenaires du site où il a fait la simulation. Cette opération ne peut être réalisée que sur le site des compagnies de courtage en ligne.

Donc, la simulation prêt voiture est un outil décisionnel très pratique et incontestablement très facile à utiliser car il suffit de rentrer les données pour effectuer la simulation et de cliquer sur « ok ou simulez ». Tous les calculs mathématiques, c’est le logiciel qui s’en occupera. Le demandeur aura la réponse en quelques secondes. De plus, elle est proposée gratuitement en ligne, sans aucun engagement en retour pour l’internaute.

Une nouvelle innovation va voir le jour dans l’avenir prochain qui va unir le web et le vocal. En effet, de plus en plus de demandeurs de crédit préfèrent utiliser la simulation en ligne pour trouver les offres, cependant la majorité préfère encore conclure la transaction par téléphone et non pas par l’envoi d’une demande en ligne. Et cette nouveauté intègrera en ligne un agent virtuel qui répondra aux questions des souscripteurs ou les renvoie aux responsables plus appropriés à les répondre.

Développer un nouveau projet avec une simulation crédit voiture

La technologie est à son apogée dans le secteur automobile. En effet, de nouveaux concepts de voitures très attrayants apparaissent chaque année pour donner envie aux particuliers de changer de voiture bien avant que la leur ne se trouve à la casse. Ces révolutions sont accompagnées maintenant par des innovations aussi du coté des établissements de crédit. En effet, 76% des français paient à crédit l’achat d’une voiture. Et avec la vitesse à laquelle les particuliers se décident à changer de voiture, les institutions financières ont met en place des logiciels de simulation crédit voiture pour faciliter leur recherche de prêt adapté à leur situation personnelle et professionnelle.

La simulation crédit voiture est proposée par la majorité des établissements de crédit ou par quelques compagnies de courtage. Elle permet de développer en mieux le projet auto que l’internaute a en tête pour l’aider à se décider sur le montant à emprunter, les mensualités et la durée de l’emprunt, ainsi que pour trouver les meilleures offres selon le profil du demandeurs. Grâce à l’internet, le demandeur n’aura plus besoin de se déplacer pour recueillir les offres des établissements financiers. Ce service est proposé gratuitement pour tout le monde et ne leur engage à rien pour les résultats qui en sortent.

Avant que le souscripteur effectue une simulation crédit voiture, il devrait déjà d’avoir en tête le bien qu’il veut acquérir (marque, type, moteur…) et le prix de la voiture chez un concessionnaire, au garage ou chez un particulier. Une fois le montant défini, il calculera les mensualités qui lui seront appropriés selon ses revenus, ses charges et son taux d’endettement (inférieur à 33% normalement). C’est à ce stade déjà que la simulation crédit voiture peut l’aider car les mensualités dépend de la durée et du taux d’intérêt appliqué par l’établissement à crédit. Cette opération, appelée encore simulation rapide, est anonyme et sans engagement pour l’internaute. Elle peut être réalisée sur la majorité des sites proposant une simulation crédit voiture. C’est seulement un moyen d’information pour les souscripteurs sur le marché de crédit auto.

Si l’offre qu’on lui propose lui convient, il peut faire sa demande en ligne ou prendre contact avec un conseiller financier. Par contre, s’il veut voir les offres des autres institutions pour comparer le taux d’intérêt (TEG) et le coût total du crédit, il a la possibilité de faire une simulation crédit voiture personnalisée auprès des compagnie de courtage en ligne. En effet, ces dernières sont en partenariat avec des dizaines d’établissements à crédit et ont la possibilité de proposer plusieurs offres au demandeur. Pour qu’il obtienne des offres correspondantes à son profil, il doit donner des renseignements personnels et professionnels authentiques sur le site comme son projet auto, le montant de ses revenus, ses charges mensuelles et ses dettes contractées auparavant et aussi ses coordonnées. A travers ses informations, les institutions financières vont définir l’offre le plus approprié pour le demandeur. La simulation personnalisée correspond à une demande en ligne envoyée chez plusieurs établissements financiers. Cependant, le souscripteur ne doit signer qu’un seul contrat de prêt auto s’il se décide à demander un crédit, donc il faut bien choisir.

Financement auto chez les concessionnaires ou bien emprunter auprès d’un établissement financier?

Malgré la crise financière qui a affecté le secteur automobile, les constructeurs ne résignent pas les moyens pour développer de nouveaux types de voitures adaptés à la situation économique et environnementale actuelle, accompagnée d’offres alléchantes. Grâce à la prime à la casse et au bonus écologique, le prix d’une voiture a baissé d’au moins 2000 euros et les voitures à moins de 10 000 euros sont de plus en plus nombreuses. Cela entraîne des changements de voitures chez les particuliers qui veulent profiter de ces nouveaux concepts. Pour le financement auto, dans le cas où ils ne détiennent pas la somme nécessaire, ils ont le choix entre emprunter sur les lieux de vente, chez les concessionnaires ou bien emprunter auprès d’un établissement financier.

Chez les concessionnaires, le financement auto est proposé automatiquement aux personnes qui sont intéressés par un achat. C’est un emprunt du même type que chez les institutions financières, seulement il a l’avantage de proposer un emprunt à un taux d’intérêt assez bas (autour de 2%). A cela, s’ajoutent d’autres prestations et des garanties (extension garantie, prêt véhicule, entretien…). Mais en contrepartie, ils doivent se munir d’un apport personnel. Et plus cet apport est assez élevé et plus le taux d’intérêt sera réduit.

Dans certain cas, le financement auto auprès du concessionnaire revêt la forme d’un contrat de location-vente auquel le locataire va utiliser la voiture pour un certain temps en contrepartie de paiement de mensualités fixées par le constructeur. Et à une échéance définie, la voiture appartiendra au locataire. Mais tant que cette échéance n’est pas atteinte, la voiture reste propriété du constructeur et en cas du manquement à l’engagement du locataire, il aura le droit de lui reprendre la voiture. Cette forme de financement peut être proposé sans qu’un taux d’intérêt soit inclut dans les mensualités. Plusieurs concessionnaires tels que Ford, Nissan proposent des offres à taux 0% de temps en temps. Il faut bien noter que seul l’achat d’une voiture neuve bénéficie d’un emprunt chez le concessionnaire.

Chez les établissements à crédit, deux sortes d’emprunts sont proposés pour le financement auto: le crédit auto et le prêt personnel. L’avantage d’emprunter chez les institutions financières déjà, c’est qu’on a le choix pour la marque de voiture, le type de voiture (neuf ou occasion), certains éléments du contrat de prêt (les mensualités à payer ou la durée) ; et l’apport personnel n’est pas une condition préalable à l’emprunt mais il peut beaucoup aider dans la négociation du taux d’intérêt.

Pour le crédit auto, c’est un prêt affecté à l’achat de l’auto et bénéficie d’une garantie de ne payer les mensualités qu’à partir de la livraison de la voiture. Donc, en cas d’annulation de la vente ou d’un défaut de livraison, le contrat de prêt sera annulé rétroactivement en même temps que la vente. Cependant, l’emprunteur se trouve face un taux d’intérêt assez élevé (de 4% à 10% selon le montant).

Pour le financement auto par le prêt personnel, l’emprunteur a l’avantage d’un taux d’intérêt fixe, réduit et d’une transparence dans les calculs du coût total du crédit. En effet, il saura avant de signer le contrat quels sont les engagements qu’il doit assumer. De plus cet emprunt n’est pas affecté à un bien particulier, ce qui veut dire que l’emprunteur n’aura pas l’obligation de justifier les dépenses qu’il va faire avec l’argent emprunté mais il n’aura pas la garantie d’annulation du prêt en cas où la voiture est défectueuse.

80% de la demande crédit auto est accepté par les établissements de crédits

Malgré la crise financière qui frappe le secteur automobile, les crédits autos tiennent encore la cote que ce soit du coté des emprunteurs ou du coté des créanciers. En effet, l’encours au crédit auto à augmenter de 3% en moyenne et environ 80% de la demande crédit auto a été accepté par les établissements de crédits. La principale raison qui explique le pourcentage assez élevé de demandes accordées, c’est parce que la concurrence est vraiment rude entre les institutions qui offrent le crédit auto. A la différence du crédit immobilier qui ne concerne que les institutions financières traditionnelles (banques et compagnies d’assurance) ainsi que les établissements spécialisés, d’autres établissements entrent en compétition pour le crédit auto : les constructeurs d’automobile, les banques en ligne ainsi que des hypermarchés. En conséquence, des centaines d’offres sont à la disposition des consommateurs.

Heureusement, grâce à la simulation de crédit auto proposée en ligne, le souscripteur peut mieux préparer sa demande crédit auto avant de l’envoyer à un créancier. Avec ce logiciel de simulation, l’emprunteur peut déterminer les termes d’engagements appropriés pour sa situation personnelle et financière : les mensualités qu’il est prêt à payer ou la durée pendant laquelle il veut être engagé. Mais avant d’effectuer cette simulation, il doit détenir déjà un projet auto bien défini (la marque de la voiture, quel type, neuf ou occasion, le moteur) ainsi qu’une idée du prix de la voiture.

Le consommateur peut faire sa demande crédit auto soit en ligne, soit directement chez le concessionnaire, soit chez un établissement de crédit.

Pour la demande crédit auto en ligne, l’emprunteur remplit le formulaire de demande en ligne avec des renseignements exacts pour que la compagnie en ligne puisse étudier sérieusement son dossier (projet auto, le montant emprunté, les mensualités ou la durée qu’il préfère, sa situation personnelle, ses coordonnées). Ces informations seront envoyées vers les partenaires de la compagnie qui vont ensuite lui retournés des propositions d’emprunt personnalisé. La demande en ligne est la meilleure façon d’avoir le plus d’offres possibles ; en plus c’est très rapide, gratuite et sans engagement de la part de l’internaute.

En ce qui concerne la demande crédit auto chez un concessionnaire, l’emprunteur doit choisir une voiture parmi celles mises en vente par le concessionnaire (on parle ici de voitures neuves). Puis, il dépose sa demande de crédit avec des dossiers personnels. L’avantage du crédit proposé par le concessionnaire c’est qu’il s’accompagne par d’autres prestations comme l’entretien de la voiture. De plus, le taux d’intérêt sera peu élevé si le concessionnaire a des agences de crédit. Par contre, il doit financer l’achat à hauteur de 20%.

Pour la demande crédit auto chez un établissement de crédit, il peut la faire soit en ligne soit directement chez une agence. L’intérêt de faire sa demande en ligne c’est que l’emprunteur n’a pas besoin de se déplacer : il lui suffit de remplir la demande en ligne et il aura en guise de réponse, une offre personnalisée envoyée par e-mail dans un délai très court. Et la conclusion du contrat se terminera par l’envoi de l’offre préalable chez une agence accompagnée des pièces justificatives demandées. Cependant, il serait désavantagé car il lui sera presque impossible de négocier les termes de contrat. Donc, le mieux c’est de discuter à vive voix avec un conseiller financier pour avoir une offre encore plus avantageuse.

Éléments importants dans le calcul crédit auto

Acheter une voiture à crédit ne rapporte aucun gain pour l’emprunteur à l’avenir car c’est un bien semi-périssable, ce qui veut dire qu’elle perd de valeur au fil du temps, contrairement aux biens immobiliers et aux pierres précieuses. Par contre, l’emprunt permettra aux consommateurs de ne pas se mettre dans une situation financière gênante pendant un certain temps. En conséquence, lorsqu’on effectue le calcul crédit auto, on ne raisonne pas en terme de bénéfices tirés mais en terme de dépréciation du bien. Les éléments à étudier avant de signer un accord d’emprunt auto sont : le coût total du crédit et la durée de l’emprunt, selon la voiture convoitée ainsi que les mensualités à payer selon les moyens de l’emprunteur.

La première chose à faire avant de faire une demande de crédit, c’est de mettre en place un projet auto selon les besoins de l’emprunteur. Ce projet tient compte des moyens engagés pour l’achat et de la définition des caractéristiques de la voiture (marque, type, état, moteur)

Ces éléments sont très importants dans le calcul crédit auto parce que le choix du consommateur entraînera un engagement couteux en plus des charges que va occasionner la possession d’une voiture (frais d’entretien, impôts, assurances…) Principalement, la durée de vie de la voiture est déterminante dans le calcul en raison que le consommateur a intérêt à payer le crédit tant que la voiture marche encore. Alors il doit faire des recherches sur la voiture qu’il veut acheter avant de déterminer l’échéance du crédit.

Une fois le projet préétabli, l’emprunteur peut effectuer une simulation en ligne pour faire le calcul du crédit auto. En effet, plusieurs sites internet aident les consommateurs dans leur calcul crédit auto à travers des logiciels de simulation qui peuvent définir le montant total du crédit ainsi que le taux appliqué selon le montant emprunté et les mensualités ou la durée voulues par l’emprunteur. Cette opération est gratuite et n’engage en rien l’internaute.

Pour un crédit auto, le TEG ou taux effectif global est composé d’un taux nominal, des frais de dossiers et des assurances obligatoires. La connaissance de ces composants est primordiale dans le calcul crédit auto. En effet, les dizaines d’institutions qui offrent des crédits auto sont en concurrence sur le TEG : principalement sur les frais de dossiers et les assurances. Le consommateur a le droit de négocier sur ces deux points et de les faire baisser, ce qui va réduire encore le coût total du crédit.

En général, le coût total du crédit auto varie entre 100 euros et 4000 euros. Si la durée de l’emprunt est de 12 mois maximum, le taux d’intérêt sera moins de 4% pour un emprunt compris entre 6000 euros et 21 500 euros ; et dans ce cadre, le coût total du crédit ne dépasse pas les 500 euros. Par contre si la durée dépasse les 12 mois, soit de 48 à 84 mois, alors le taux applique sera de 5,80% à 10%. Donc, il vaut mieux prendre un emprunt de durée à court terme, déjà pour réduire le coût de crédit mais aussi pour mettre en confiance le créancier car d’habitude, les établissements financiers se méfient des demandes d’emprunt à une échéance un peu plus longue en matière de crédits à la consommation à taux fixe.

Comment dénicher le meilleur crédit auto?

Malgré la baisse des recours aux crédits à la consommation, le crédit auto est encore beaucoup demandé par les consommateurs. En effet, 76% des français pensent qu’acheter une voiture à crédit est un bon investissement. En ce moment, les taux de crédit auto subissent une légère diminution, comme pour le crédit immobilier.

En dehors des institutions financières traditionnelles (banques, assurances) plusieurs sociétés de crédit spécialisées (Mediatis, Cofidos, Cetelem, Sofinco…), des constructeurs d’automobiles ainsi que des Hypermarchés se sont mises à proposer des crédits autos. Par conséquence, des centaines d’offres sont à découvrir. Mais pour dénicher le meilleur crédit auto, la façon la plus facile est d’utiliser l’outil comparatif de crédit auto préconisé en ligne.

Plusieurs compagnies en ligne proposent de trouver le meilleur crédit auto aux ménages en quelques minutes sans besoin de se déplacer. Cette prestation est gratuite et ne relève aucun engagement de la part de l’internaute.

En moyenne, le taux de crédit auto tourne autour de 4% à condition que l’échéance du crédit ne dure pas plus de 12 mois. Des offres promotionnelles de 3,5% peuvent être trouvées sur les sites des compagnies en lignes. Par exemple, sur créditneto.net, on trouvera l’offre de COFIDIS avec 3,47% TEG, le meilleur crédit auto proposé actuellement pour un emprunt de 6000 euros à 21500 euros en 12 mensualités. A ce taux, le total du crédit n’excède pas 400 euros incluant les frais de dossiers et les assurances obligatoires. Pour les assurances facultatives, il faut en rajouter 0,24% du montant emprunté. On trouve aussi la même offre sur le site jechange.fr. Cependant, cette proposition alléchante n’est proposée que temporairement (entre 10 et 15 jours) et on n’en trouve que 3 ou 4 fois par an.

Le meilleur crédit auto qu’on en parle rarement est le crédit à taux 0% jusqu’à 3%. En effet, plusieurs constructeurs de voitures proposent de financer l’achat de voitures à hauteur de 80% sans qu’aucun crédit ou presque ne s’accompagne de cet achat. C’est le cas de Ford, par exemple. Ces offres sont à découvrir sur les sites internet des constructeurs ou chez les concessionnaires. Il faut bien noter que ces offres concernent des voitures que les constructeurs ont eu du mal à vendre. Ou encore, ces offres promotionnelles de crédit auto tombent en période de récession : après les vacances, au début des rentrées de classes… Des hypermarchés comme SUPER U se sont aussi lancé dans ce créneau pour lutter contre la baisse du pouvoir d’achat. Donc, pour bénéficier du meilleur crédit auto, il ne servira à rien de se précipiter ; il faut attendre le bon moment pour profiter d’une réduction de crédit.

En cas de besoin urgent d’acheter une voiture, il est possible d’obtenir un meilleur crédit auto en possédant un dossier de demande de crédit de bonne qualité. Cette qualification dépend de l’établissement financier mais plusieurs critères sont communes pour tous : un bon apport personnel, une source de revenus conséquente, un emploi stable, un taux d’endettement ne dépassant pas 33%.
Pour faire encore plus d’économies, plusieurs offres de promotions de voitures sont à consulter en ligne. La réduction peut aller jusqu’à 20%, soit une épargne de plusieurs milliers d’euros.

Une baisse des taux prêt auto par les établissements de crédit en ce moment!

Les actualités parlent beaucoup de la baisse des taux d’intérêt appliqués par les établissements de crédit en ce moment. Cette baisse s’explique par la diminution du taux directeur de la Banque Centrale européenne auquel est basé le calcul du taux d’intérêt nominal des institutions financières. Néanmoins, cette baisse n’entraîne pas l’euphorie de la population pour les crédits de consommation, au contraire, ils enregistrent une diminution en moyenne de 18% par rapport à l’année dernière. Mais pour le crédit auto, cette baisse est légèrement atténuée (environ 15%) malgré la baisse du pouvoir d’achat réclamée partout.

En ce qui concerne le taux prêt auto, il est exprimé en taux effectif global (TEG) sur les publicités et les informations comme l’exige le code de consommation. Le TEG réunit la totalité des coûts nécessaires à la réalisation du projet auto: taux nominal, frais de dossier, coût de l’assurance obligatoire. Il est fixe pour un prêt auto, ce qui veut dire que le souscripteur saura au moment du signature du contrat le coût de revient du crédit auto ou le coût total du crédit. Le taux prêt auto appliqué en ce moment varie entre 3,9% et 10% selon les établissements financiers. Cette différence s’explique par le taux appliqué selon le montant et la durée du crédit. Si le montant de l’emprunt est inférieur à 5000 euros, le taux sera autour de 9%, il en est de même pour un emprunt dont la durée est plus de 5 ans.

Pour comparer les offres e se basant sur le taux prêt auto, le taux nominal n’est pas une référence, mais le savoir s’avère important lors de la négociation des termes du contrat car l’emprunteur pourra négocier le taux nominal s’il détient un dossier pertinent (apport personnel, source de revenu conséquente, emploi stable…) Les établissements financiers misent surtout sur les autres éléments annexes pour être le plus compétitifs sur le marché. Les frais de dossiers constituent les dépenses engagées par l’établissement pour la mise en place du dossier de financement d’un crédit. Ils représentent en moyenne 1 à 1,5% du montant de prêt. Certains établissements omettent d’inclure ces frais dans le calcul du TEG, donc le souscripteur doit vérifier cela avant de conclure le contrat de crédit ; tandis que d’autres l’incluent dans le taux nominal ou l’offrent dans une opération promotionnelle. Ces frais de dossiers peuvent être négociés au moment de la conclusion du contrat de prêt. En ce qui concerne les assurances, seules l’assurance décès invalidité est obligatoire, et tous les établissements financiers l’incluent dans le taux prêt auto. Mais certaines sociétés, pour se démarquer, insèrent aussi des assurances facultatives dans leur taux. Si le demandeur a déjà souscrit les mêmes assurances auprès d’un autre organisme, il doit le souligner au créancier pour que ce dernier ne les inclue pas dans le calcul du TEG.

D’après le code de la consommation, les établissements financiers sont libres de fixer le taux prêt auto selon leurs politiques commerciales. Cependant, il ne devrait pas dépasser le taux d’usure. Pour les crédits de consommation à taux fixe, le taux d’usure est de 10,04%. Néanmoins, la rude concurrence entre les établissements financiers protège les consommateurs contre la pratique des taux d’usure.

Faire des économies avec une simulation prêt auto

En cette période de crise financière, la nécessité de faire des économies est devenue le mot d’ordre de tous les agents économiques. Tout le monde cherche, par tous les moyens de dépenser à moindre coût au lieu de gaspiller leur argent.

Actuellement, on ne peut se passer d’une voiture. Cependant, l’achat requiert un coût qui fera un gros trou dans le budget personnel ou familial. C’est pour cela que 76% des français font recours au crédit auto dans cette démarche.

En ce moment, la compétition entre les dizaines d’institutions financières n’ont jamais été aussi coriaces. Il est très utile de comparer leurs offres afin de profiter des bonnes affaires. Néanmoins, prendre contact tous ces établissements est presque un défi impossible. Cependant, il est possible de recevoir plusieurs offres des établissements financiers sans se déplacer grâce à la simulation prêt auto.

En effet ce logiciel, mis en place par les sociétés intermédiaires comme les courtiers, permet d’avoir une estimation du coût de prêt auto sollicité par l’internaute parmi les meilleures offres de ces partenaires. Cette opération ne durera que quelques minutes et n’engage en rien le souscripteur.

Pour que le logiciel de simulation prêt auto puisse travailler correctement, le souscripteur doit lui donner quelques informations concernant la voiture qu’il veut acheter, le montant de prêt qu’il souhaite avoir pour concrétiser l’achat ainsi que la durée ou les mensualités qu’il peut assumer. Puis il remplit des informations confidentielles lui concernant pour que les établissements financiers puissent connaître un peu l’état des finances du demandeur : source de revenus et charges mensuelles. Enfin, le souscripteur donne ses coordonnées afin qu’on lui envoie les offres dans les plus brefs délais. Cette opération peut être répétée sur plusieurs sites en ligne pour avoir un grand nombre d’offres.

Les informations données lors de cette simulation prêt auto personnalisée ne seront divulguées. Mais pour que les résultats de la simulation soient les plus tangibles, ces renseignements ne doivent pas être mensongères.

On peut faire aussi une simulation prêt auto rapide sur les sites des établissements financiers. En effet, ce ne sont pas seulement les intermédiaires qui utilisent ce logiciel mais les prêteurs aussi, principalement pour informer le souscripteur sur les taux d’intérêt appliqué selon le montant demandé ainsi que leur possibilité concernant les mensualités qu’il est prêt à payer ou sur la durée du contrat pendant laquelle il pense rembourser son crédit auto. Cette simulation permettra d’avoir des informations sur la limite du montant et de la durée de l’emprunt auto chez cet établissement ainsi que les offres promotionnelles qu’il lance.

Mais que ce soit une simulation prêt auto rapide ou une simulation de prêt auto personnalisée, les résultats contiennent les mêmes informations : le TEG appliqué (taux, les éléments inclus…), le coût total du crédit et la durée ou les mensualités. C’est sur ces points que le souscripteur doit effectuer ses comparaisons et choisir l’offre la plus avantageuse pour lui.

La simulation prêt auto effectuée par l’internaute n’engage aucune poursuite s’il ne donne suite aux résultats qui lui sont envoyés car le principal but de cette opération est d’aider le souscripteur à mettre en place un projet auto viable et de lui informer sur les pratiques financières en matière de prêts autos.

Comparatif crédit auto : plus d’une centaine d’établissements proposent des crédits auto en France

L’internet a encore rajouté un mode de fonctionnement vraiment utile à son actif. En effet, les établissements à crédit ont lancé en 2006 le simulateur de crédit. Ce logiciel sera pour tout emprunteur un outil de décision qui l’aidera à mieux comprendre le fonctionnement des offres de crédits et à mesurer les impacts des emprunts qu’il veut contracter. En même temps, des compagnies en ligne ont mis en place un logiciel de comparatif de crédit pour que le futur emprunteur ait en main les plus d’offres possibles.

En ce qui concerne le comparatif crédit auto, avec plus d’une centaine d’établissements qui proposent des crédits auto répartis en France, les particuliers mettront beaucoup de temps à visiter chacun de ces établissements pour découvrir les offres les plus avantageux. Ce comparatif va alors jouer les intermédiaires entre l’emprunteur et les offreurs de crédit. Cette opération d’intermédiation ne coûtera rien à l’emprunteur ; par contre les institutions financières leur donnent des commissions pour chaque client qu’elles rapportent.

Plusieurs sites comparatifs crédit auto sont disponibles en ligne. Chacun d’eux est en partenariat avec des dizaines d’établissements. Elles revoient à ces derniers les renseignements que le demandeur de crédit a remplis. Pour un comparatif crédit auto, ces renseignements sont en générale : le projet auto qu’il a concocté (état, marque et le série de la voiture, le moteur), le montant qu’il veut emprunter, le choix entre la détermination des mensualités qu’il peut (ou veut) payer ou la durée du contrat de prêt, sa situation financière (ses sources de revenus et ses charges) et enfin ses coordonnées. C’est d’après ces critères que les établissements financiers décideront s’ils veulent accorder un crédit à la personne ou non et si oui, à quel taux d’intérêt.

Dans les réponses du comparatif crédit auto qu’a effectué l’internaute, il trouvera le montant total du crédit sur chaque offre. Et c’est d’après ce point, ainsi que le taux d’intérêt, qu’il fera son choix.
Entre le taux proposé lors du comparatif crédit auto et la signature du contrat, une différence peut être constaté, selon le dossier rapporté par le demandeur de prêt. En effet, ces simulations n’incluent pas dans leur calcul un apport personnel de l’emprunteur qui peut faire baisser le taux proposé au début.

Ce mode de simulation offre plus de réponses que de faire une simulation sur le site d’un établissement financier en particulier car le souscripteur n’aura que l’offre de ce dernier. Pour avoir plusieurs offres, il doit répéter plusieurs fois la même opération sur plusieurs sites d’établissements financiers. La perte de temps sera énorme.
Néanmoins, avec l’outil de comparatif crédit auto, le souscripteur ne saura rien sur les offres à taux 0% proposé par les constructeurs de voiture. En effet, ce genre d’offre ne concerne pas les établissements de crédit, seulement entre l’acheteur et le concessionnaire. Dans ce cadre, l’acheteur a droit de payer en plusieurs mensualités sa voiture, mais cette dernière reste propriétaire du concessionnaire tant que son débiteur n’aura payé en totalité ce qu’il lui est dû. Ce genre d’offre n’est visible que chez les concessionnaires et sur le site internet des constructeurs de voiture. Donc avant de se lancer dans une opération de demande de crédit auto, il vaut mieux chercher en premier les propositions à taux 0%.

La différence entre le taux crédit auto pour un même financement est souvent minime…

Avoir recours à un prêt pour acquérir une voiture, c’est devenu la solution optée par la majorité des français au lieu de vider les comptes épargnes ou épuiser la trésorerie. Deux sortes de prêt sont au choix pour l’achat d’une voiture : le crédit personnel et le crédit auto. La différence entre ces deux crédits c’est l’affectation ; en effet, pour le crédit personnel, le montant accordé peut être utilisé par le souscripteur comme bon lui semble, néanmoins, le remboursement du prêt doit continuer même si l’objet acheté est défectueux. Tandis que pour le crédit auto, dont la finalité est spécifiée pour l’achat d’une voiture, le souscripteur pourra interrompre le remboursement des mensualités si l’objet du crédit n’existe plus (problème de livraison, vente non conclue) ou si les conditions de vente n’ont pas été respectées. En conséquence, si le souscripteur prévoit d’acheter une voiture, un crédit auto sera le mieux approprié car il est plus sécurisé.

Le taux de crédit auto actuellement appliqué sur le marché varie selon le type d’établissement qui le propose. Le taux crédit auto est un taux effectif global qui rassemble le taux nominal, les frais annexes et les assurances obligatoires. Et c’est sur ces 3 points que ce différencient les établissements de crédit. Sur le marché français, trois institutions sont aptes de proposer un crédit auto : les banques, les établissements spécialisés et les compagnies d’assurances.

Pour les banques, le taux crédit auto est vraiment très varié selon les institutions, à partir de 3,3% jusqu’à 9% selon la durée et le montant demandé. Ce qui veut dire que la concurrence entre les banques ne se basent pas trop sur le taux d’intérêt appliqué mais sur les services proposés et sur leurs réputations. Les frais de dossiers sont assez élevés : au alentour de 1% du montant demandé. Par contre, le souscripteur peut choisir la voiture qu’il veut sans se préoccuper du montant car la plupart des banques ne proposent pas de limite de ce coté la.

Pour les établissements spécialisés comme Pass, Oney, Médiatis, Sofianco… la différence de taux crédit auto entre les établissements pour le même crédit reste minime, tellement la concurrence est rude (différence de 0,5 point tout au plus), allant de 3,9% à 10,3% selon la durée et le montant. L’avantage de contracter un prêt auto auprès de ces institutions c’est la gratuité des frais de dossiers, appliquée par la majorité des établissements à crédits. Par contre, en ce qui concerne le montant, il est plafonné de 21 500 euros jusqu’à 60 000 euros.

En ce qui concerne les compagnies d’assurances, le taux crédit auto appliqué est le même que pour les entreprises spécialisées, de même qu’il n’y aura pas de frais de dossiers. Mais c’est au niveau du montant qu’elles se distinguent en autorisant jusqu’à 300 000 euros de crédit.

Donc ce sont les banques qui proposent les meilleures offres en matière de crédit auto. Mais de temps en temps, les compagnies d’assurances proposent des offres promotionnelles à taux assez bas. Pour mieux choisir entre toutes les offres proposées, il est conseillé de faire une simulation crédit auto sur le net et plusieurs compagnies en ligne présentent au souscripteur les offres de leurs partenaires.

Simulation crédit auto rapide ou personnalisée?

Après la crise financière qui a bouleversé le monde des affaires, les établissements financiers deviennent de plus en plus prudents avant d’accorder des crédits aux particuliers, de même que l’effondrement du système bancaire après l’affaire de la subprime a rendu méfiant les ménages envers ces institutions. En juin 2009, les nouveaux crédits de consommation contractés ont diminué de 12,8% par rapport à juin 2008. Pour redorer leur image, les institutions financières proposent de plus en plus de crédits avec des termes de contrat des plus transparents et accessibles à tous. Grâce aux outils de simulation en ligne, les particuliers peuvent évaluer leurs engagements en cas de demande d’emprunts.

Dans le cadre d’une simulation crédit auto par exemple, le souscripteur aura le choix entre faire une simulation rapide ou une simulation personnalisée.

Pour une simulation crédit auto de manière rapide, le souscripteur aura l’occasion de voir tous les offres de crédits de manière anonyme. Dans ce cadre, le souscripteur n’aura qu’à simuler son offre sur le site d’un établissement financier et refaire la même opération sur les autres partenaires du site hébergeant. De cette manière, il fera son propre choix sans se laisser guider par le site hébergeant. Une fois son choix fait, il prendra contact avec la société pour le recours au crédit. L’avantage de cette méthode de simulation, c’est qu’il verra vraiment par lui-même toutes les offres possibles de crédit auto et faire les comparaisons. Le seul inconvénient c’est que sa demande peut traîner un peu car la société de crédit va encore étudier sa demande de crédit selon le profil du demandeur.

En ce qui concerne la simulation crédit auto de manière personnalisée, le souscripteur n’aura à remplir qu’un seul formulaire pour plusieurs demandes de crédits autos. Dans ce cadre, c’est le logiciel qui cherche à sa place les offres de ses partenaires et choisit celles qui lui conviennent en mieux. Pour cela, le souscripteur ne peut rester anonyme, il doit donner plusieurs renseignements pour optimiser les recherches (projet auto, coordonnées, source de revenus…) et peaufiner des offres adoptées à sa situation personnelle et professionnelle. L’avantage c’est que la société de crédit de son choix aura déjà quelques idées sur ce que le souscripteur veut et l’offre qui sera avantageuse pour lui. Donc, la rencontre entre les deux contractants ne serait plus que la confirmation des informations données sur le site hébergeant et une possibilité de négociation avant de signer le contrat. Le seul inconvénient c’est que le souscripteur n’aura pas en main toutes les offres.

On a bien vu que les démarches ne seraient pas la même que ce soit pour une simulation crédit auto de manière rapide ou une simulation de crédit auto de manière personnalisée. Cependant, le but de ces deux types de simulations reste toujours la possibilité de comparer les offres émises sur internet. La finalité de la simulation sera constamment la détermination du montant total du crédit, le taux d’effectif global appliqué et les mensualités à payer. C’est surtout le Taux effectif global que le souscripteur doit prendre en compte dans ses comparaisons. En effet, comme pour tout crédit à la consommation, le TEG d’un crédit auto inclut un taux nominal brut, des frais de dossiers ainsi que l’assurance. Pour un crédit auto, le TEG tourne autour de 4,5% et 10%. Mais il ne faut pas non plus délaisser le délai qui ne doit pas dépasser la durée de vie de la voiture ainsi que les mensualités qui seraient raisonnables si elles ne dépassent pas 33% du revenu du souscripteur.

La simulation de crédit en ligne connaît aujourd’hui un grand succès grâce au gain de temps acquis et à son caractère innovant. Tout devis effectué sera gratuit et sans engagement pour les internautes.