Crédit automobile chez les concessionnaires

Ce qu’il faut savoir

Nous avons toujours l’habitude de penser que ce sont les banques et les institutions de prêt qui sont les seuls à faire du crédit automobile. Cela est dû à la « mauvaise réputation » des crédits qu’offrent les concessionnaires. Même si les voitures viennent de chez eux, les prix du crédit sont toujours très importants. La raison est peut-être financière, en tout cas, tous les concessionnaires ont des taux de remboursement très élevés. Le marché du prêt automobile était dominé par ces concessionnaires. Pour avoir une voiture, il fallait passer par leurs garanties et leurs offres, qu’ils soient chers ou un peu plus. Depuis que les banques s’occupent aussi des prêts automobiles, les prix ont relativement diminué. Les remboursements sont devenus accessibles pour tous. Avec le taux de prêt qui a connu une baisse par rapport au vendeur, tout le monde a enfin eu une chance d’acheter une voiture même neuve. Et ça ne s’est pas arrêté là. Les taux descendent encore avec le prêt et la vente en ligne. Il se trouve donc que les concessionnaires ont perdu beaucoup de leur marché pour les prêts automobiles. L’avantage pour un crédit chez le concessionnaire c’est la garantie des constructeurs. Avec les autres prêts, cette garantie existe mais elle est plus avantageuse chez le concessionnaire. Les avantages ne manquent pas mais c’est surtout le prix qui fait que les emprunteurs reculent et préfèrent aller chez les autres prêteurs. Les concessionnaires n’arrivent toujours pas à descendre leur mensualité à la hauteur de celles des banques alors ils ont trouvé une autre astuce pour compenser les pertes : la location avec option d’achat.

Location avec option d’achat

Comme son nom le décrive, la voiture est loué et à la fin le locataire pourra l’acheter ou non. Cette option est l’arme clé des concessionnaires. Les banques et les prêteurs n’ont pas la possibilité d’offrir ce choix vu qu’ils n’ont pas de voiture. C’est là donc que les concessionnaires profitent pour faire des bénéfices. Et ça marche assez bien. Cette option est très enviée par les personnes qui veulent conduire une voiture trop chère même avec un prêt automobile à la banque. La location avec option d’achat consiste à louer la voiture mensuellement. C’est comme le remboursement des mensualités mais le prix de location est moins cher. Si à la fin du contrat, la personne désire acheter la voiture alors le prix total de la location avec la dernière mensualité sera très couteux. Mais la plupart des locataires ne procèdent pas ainsi. L’avantage pour cette option c’est que les voitures sont toutes neuves. À part ça, à la fin du contrat qui peut durer jusqu’à 5 ans, le locataire s’il n’achète pas la voiture peut reporter le dernier remboursement et louer une autre voiture. Même si le locataire change de voiture tous les deux ans (selon le contrat), les voitures seront toujours neuves et non des occasions. Le hic est que le locataire n’est pas le propriétaire. Il n’a donc aucun droit sur la voiture comme la revendre. Tous les entretiens se feront chez le concessionnaire.

Quel prêt choisir pour sa voiture

Comment choisir

Quand il s’agit d’un prêt automobile, il faut toujours faire le bon choix. Il ne faut jamais prendre à la légère la garantie de votre voiture. C’est l’emprunteur qui va tout payer donc c’est à lui de choisir. Pour le faire, il y a quelques points à prendre en compte. Le premier est votre budget. Si le montant est assez conséquent, vous choisissez le prêt personnel automobile. Ensuite, vous devez connaitre vos moyens de paiement. Si vous avez assez d’argent pour une grosse mensualité, prenez un crédit automobile sinon optez pour un prêt personnel. Si vous voulez plus de sécurité pour votre achat alors le crédit automobile sera à votre attente. Avec l’achat de la voiture, vous envisagez aussi d’autres accessoires et d’autres achats mobiliers ou services, le prêt personnel saura vous combler.

Les deux prêts sont tous là pour que votre achat de voiture se fasse. Mais il faut choisir entre les deux car deux prêts pour une voiture sont impossibles. Vous devez donc peser le « pour » et le « contre » par rapport à vos attentes. Ne vous précipitez pas, prenez le temps de bien analyser. Une fois la machine activée, les modalités des prêts vous seront incombées. Le prêt par excellence n’existe pas. C’est pour cela que les banques proposent une liste pour votre achat de voiture. L’avantage dans l’un n’est pas dans l’autre et vice-versa. Chaque style d’un prêt automobile est fait pour chaque situation financière des emprunteurs. Celui qui sait choisir le prêt qui s’accorde avec son budget aura le meilleur avantage.

Quels sont les choix

Les choix sont déjà énumérés ci-dessus mais on va voir les détails. Pour le crédit automobile, il est fait pour les personnes qui recherchent plus de sécurité pour leurs prêts. Le procédé est simple. Le crédit est directement versé pour l’achat d’une voiture. Le montant est donné en totalité au concessionnaire ou au vendeur. L’emprunteur ne pourra le dépenser pour d’autres achats. Pour les personnes dépensières, le crédit automobile coupera leurs envies superflues.  En plus de cela, si la transaction est ratée, le prêt revient à la banque. L’emprunteur ne remboursera rien. C’est donc un départ à zéro. Le taux d’intérêt est un peu plus haut que celui du prêt personnel. La durée est celle que l’emprunteur choisira ainsi que le montant.

Un prêt personnel automobile est un peu différent du crédit automobile. Ce prêt a plus de liberté sur les dépenses que fera l’emprunteur. Le but est d’emprunter un fonds à la banque et d’acheter tout ce que le consommateur voudra. Mais il faut préciser que ce sont des achats de consommation et la voiture en fait partie. Le montant n’a pas de but précis sur l’achat. La banque ne demande même pas ce que le consommateur va faire de l’argent à condition de ne pas dépasser les limites de la consommation (l’immobilier par exemple est exclu). Le taux est intéressant, vous pouvez acheter votre voiture, son assurance, ses accessoires et même un voyage. L’inconvénient c’est qu’en ayant l’argent, il se peut que vous le dépensiez pour autres choses et la voiture ne sera pas acquise.

Les solutions de paiement pour un prêt automobile

L’assurance et la caution

Les problèmes de paiement n’arrivent pas qu’aux autres. C’est pour cela qu’il vaut mieux être prudent et toujours assuré son prêt automobile. Les cas d’une difficulté de remboursement sont nombreux mais le plus dur est le chômage.

Pour l’adulte, le conseil est toujours de contracter une assurance perte emploi. Cette assurance n’est pas obligatoire mais utile. Pour un prêt automobile, les banques n’exigent pas la nature de l’assurance mais la garantie elle-même. L’assurance prendra la part non payée si vous perdez votre emploi. La durée dépendra de votre contrat d’assurance mais en général, elle couvrira le paiement tant que vous n’avez aucune ressource financière. C’est pour cela que les assurances prêts automobiles ou autres prêts sont assez chères.

Pour l’étudiant mais aussi les travailleurs, la caution est aussi une garantie en cas de problèmes. La banque n’entre pas dans les détails c’est-à-dire l’entente entre l’emprunteur et sa caution. Si le paiement n’est pas fait, c’est à la personne responsable de la caution qu’elle adressera l’ordre de payer. Pour l’étudiant, c’est surtout pendant qu’il cherche du travail que la caution paie à sa place.

Un contrat de prêt doit toujours être honoré. La banque ne joue jamais dans ce cas-là. Le pire qui peut arriver sera que la banque vous forcera à payer tout le reste des mensualités et avec des indemnités de retard. Avec cela, votre endettement sera marqué par un fer rouge dans vos dossiers que les autres banques verront. Alors vous pourrez mettre une croix sur vos intentions d’emprunter dans le futur.

Le rachat de crédit

Pour ne pas être dans la liste rouge des mauvais payeurs des banques, cherchez d’abord des solutions pour payer votre prêt automobile. Le rachat de crédit est aussi une des solutions courantes. Il consiste à souscrire un prêt pour rembourser le ou les prêts impayés. Vous pouvez donc racheter du crédit pour votre prêt automobile et les autres prêts contractés, s’il y en a. Vous allez peut-être dire que c’est une dette pour payer une dette. C’est à peu près cela mais l’avantage c’est que la durée est prolongée est le taux diminué. Les mensualités seront donc moins encombrantes. Ce n’est donc pas un cercle vicieux car il a une fin.  Les sociétés intermédiaires s’occupent des documents sur le rachat de crédit. Vous vous renseignez auprès de votre banquier ou cherchez dans l’annuaire. C’est comme un contrat de prêt normal. Tout le dossier est classé confidentiel. C’est une solution très appréciée et c’est peut-être le dernier recourt avant l’intervention de la banque.

Le rachat de crédit est aussi appelé regroupement de crédit, consolidation de crédit ou refinancement de crédit. Ces deux termes désignent la même action qui est de racheter du crédit pour payer d’autres crédits. Le rachat n’est pas prédéterminé dans le contrat de prêt initial. Cette solution est indépendante du contrat de crédit automobile. Votre banque n’est pas obligée d’être  au courant de votre consolidation si celle-ci se fera dans une autre institution financière. Une personne peut avoir deux rachats de crédit successivement si le paiement du premier n’a jamais eu de problème.

Le crédit pour véhicule

Quand faut-il prendre un crédit pour voiture

Le moment le plus propice est quand vous avez vraiment besoin d’une nouvelle voiture. Selon vos besoins et vos dettes contractées, c’est là que vous ferez vos analyses. Une voiture sert toujours à quelque chose. Si vous en avez déjà une, profitez du temps pour économiser afin d’alléger votre prochain prêt. Il ne faut pas enchainer crédit après crédit. Une petite erreur fera un effet domino avec tous les autres prêts. Vous pouvez aussi attendre le bon moment. C’est-à-dire quand le taux d’intérêt fixe baissera. Mais cela peut prendre du temps, alors si le prêt n’est pas immédiat, vous pouvez attendre. Dans tous les cas, ce sont les besoins qui dicteront le crédit pour véhicule.

Un crédit plus rapide

C’est ce que tout le monde recherche. Un prêt qui prend un long moment pour être validé ne satisfait pas les clients. Quand une personne demande un prêt, c’est que le moment est à son comble. Les banques proposent maintenant des prêts donnés dans les 48 heures qui suivent l’acceptation des termes du contrat. Le plus rapide jusqu’ici est de 24 heures. Cette rapidité est avantageuse pour les deux parties. La banque aura vite ses remboursements et fera de plus en plus de bénéfice. Les clients recevront leurs prêts en temps voulu. En même temps, les consommateurs pourront honorer leur promesse d’achat de voitures.

Le contrat de crédit

C’est le document dans lequel tous les termes concernant l’emprunt sont inscrits. S’il y a litige ou paiement ou autres évènements, c’est le contrat qui jugera. Un contrat doit toujours être signé, lu et approuvé. C’est un document légal et il vaut son droit. Une personne mineure ne peut contracter un prêt automobile ainsi que les personnes mentalement défaillantes. Toutes les informations concernant les personnes qui ont pris part dans l’élaboration du contrat y sont inscrites. Ce sont l’emprunteur et le prêteur ainsi que le courtier et le responsable des fichiers qui sont les acteurs.

Il ne faut pas oublier qu’un contrat peut être jugé au tribunal s’il y a vraiment un litige ingérable et mention non stipulée clairement dans le contrat. Avant de signer, il est donc impératif de lire et de relire le contrat afin d’être vraiment au courant de ce qui se passera. Il n’y aura pas de marche arrière quand la signature aura lieu. Le prêt automobile est annulé seulement dans le cas où la transaction ne se fera pas ou quand il y aura retour du bien. Dans un contrat, ce sont les clauses qui sont les plus dures à déchiffrer. Les termes dans un contrat sont juridiques, c’est pour cela qu’il est mieux de faire appel à un expert. Les clauses sont les petits paragraphes qui sont les négations des grandes lignes du contrat. Il est très important de les connaitre pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Vous pouvez demander à votre banquier de vous expliquer leurs significations dans un langage plus populaire. Une fausse interprétation de votre part et votre auto vous échappera des mains.

Comparaison et négociation du prêt

Comparer les prêts

Ce n’est pas toujours facile de décider du prêt qu’il nous faut. Parmi les centaines de banques et institutions financières, il est important de choisir le bon pour ne pas faire d’erreurs. C’est une étape très importante pour qu’à la fin, vous serrez en mesure de décider quelles offres sont les plus intéressantes. La comparaison la plus simple est la comparaison globale par le taux effectif global. Vous envoyez votre demande de devis chez les banques avec votre montant et votre durée. Les banques se chargeront de donner le taux qu’elles décident de vous accorder. Ce taux est impérativement obligatoire pour comparer les échelles de garanties des banques. Mais pour la comparaison plus détaillée, l’emprunteur calcule d’abord toutes ses possibilités. Pour chaque banque, le consommateur fait une simulation et un calcul pour savoir quel montant pour quelle durée sera dans ses dépenses. En recevant les contrats préalables où figure le taux de calcul, le consommateur fera donc son dernier choix. Faites attention de ne pas comparer le taux d’intérêt car à part ce taux, il y a encore les autres frais. Ce sont eux qui gonflent considérablement les mensualités.  C’est donc très important pour ne pas se trouver sur la paille, ni d’endurer un remboursement éternel. Soyez prévenant dans tout ce que sera votre avenir. Le résultat d’un mauvais remboursement de prêt aura des conséquences sur tous les autres prêts que vous allez contracter dans le futur.

Négocier les prêts

La négociation est aussi une étape aussi importante que la comparaison. Vous faites la comparaison vous-même en utilisant vos moyens et vos ressources. Mais la négociation doit se faire avec les banquiers. Ce n’est pas à vous seul de décider le montant de votre taux ni de votre durée mais avec votre banquier. Vous pouvez tout négocier mais c’est au prêteur de décider du niveau d’acceptation. La première chose à faire dans une négociation d’un prêt automobile est de diminuer au maximum votre prêt. Ce n’est pas facile puisque vous empruntez pour des raisons financières. Mais avant de décider de souscrire à un prêt, faites quelques économies. En apportant quelques briques, vous pouvez obtenir un rabais. Vous avez le droit de négocier le taux d’intérêt et la durée du prêt. Mais le plus intéressant est la négociation des frais occasionnés pour ce prêt. Auparavant, vous avez déjà fait vos calculs pour vos remboursements. Pour ne pas changer vos calculs, il vous reste les frais. Les frais de dossiers sont chers. Si vous êtes un bon négociateur avec d’excellents arguments, ou que vous engagiez un courtier, vous aurez des chances. Dans un prêt automobile, rien n’est acquis, il faut tout essayer parce que tout le résultat qui en coulera sera à votre frais. Si vous faites une demande chez votre banque, et que vous êtes clients depuis très longtemps, vous pouvez jouer sur l’ancienneté. Vous pouvez aussi demander un changement de jour de paiement des mensualités ou d’une pause de paiement. Ces facilités ne seront que dans votre intérêt pour une aisance de paiement des dettes.

Les trois détails inséparables au crédit automobile

Le montant

Pour pouvoir parler d’un prêt automobile, la première chose qu’il faut connaitre est la valeur de la voiture. C’est en fonction de ce prix que se fixera le montant du prêt. Il y a quelques questions à se demander avant de fixer le montant. Y aura-t-il une assurance ? Y aura-t-il un apport personnel ? Y aura-t-il d’autres options à acheter ?

S’il y aura une assurance qui s’ajoute avec le prêt, alors le montant sera ajouté de la valeur de l’assurance. Si l’emprunteur propose un apport personnel, le montant sera déduit de l’apport. S’il y a d’autres options comme la carte grise ou des attelages alors le montant augmentera. C’est très important de choisir le montant à emprunter car tout ce qui s’en suit en dépendra. Il faut regarder plus loin, vers les années futures pour les remboursements. Pour un crédit affecté, le montant comprendra tous les dépenses sur l’automobile. Pour un crédit non affecté, le montant est celui que le consommateur veut emprunter.

La durée

La durée détermine le temps pendant lequel les remboursements se feront. Elle est aussi importante que le montant. La durée pour un prêt automobile est à court terme. Souvent, elle ne dépasse pas 5 ans. Au maximum et dans un cas exceptionnel, elle peut atteindre 10 ans. Elle est fixée ainsi pour que le remboursement soit effectif avant la fin de l’amortissement du véhicule (« sa mort »). La durée est choisie par l’emprunteur mais elle dépend aussi des mensualités qui en résulteront. Plus la durée est courte, plus les mensualités sont importantes. Ce n’est donc pas une chose à prendre à la légère. Il faut avoir réfléchi pour déterminer la durée. Si vous voulez avoir une durée courte avec des mensualités pas trop chargées alors c’est le montant qu’il faut diminuer. C’est pour cela qu’avant de faire la souscription, le conseil est toujours de faire une simulation pour connaitre ce qui vous attendra dans les 5 prochaines années. La durée augmente dans le cas d’un report de paiement ou d’une pause de paiement. Elle diminue ou s’arrête dans le cas d’un remboursement anticipé partiel ou total.

Le taux

C’est le dernier des 3 inséparables. Il peut être fixe c’est-à-dire qu’elle ne change pas jusqu’à la fin du contrat. Il peut être variable c’est-à-dire qu’à chaque anniversaire du contrat il peut baisser ou augmenter selon le marché financier. Mais pour un prêt automobile qui est à court terme, il est souvent fixe. Le taux fixe stabilise les mensualités. Le taux est négociable mais ne descend jamais trop bas. C’est à partir du taux que les intérêts du remboursement sont calculés. C’est pour cela que les mensualités dépendent essentiellement de la durée et du montant du prêt car une fois fixé, le taux est inchangeable. La seule manière pour négocier un taux est l’apport personnel. Plus il sera important plus le taux diminuera.

Ces trois détails sont tous importants. Il faut bien les vérifier et les négocier le plus que possible pour que vos remboursements ne soient pas une charge trop importante pour vous.

La franchise et la caution

Franchise de paiement

Comment faire pour obtenir une franchise ? Et bien il n’y a rien à faire, c’est une liberté pour les étudiants. Cette franchise est faite pour que les étudiants ne soient pas dans le rouge pendant leurs études. Leurs dépenses sont considérables avec la scolarité et tous les documents nécessaires sans oublier les outils informatiques qui sont devenus indispensables. La franchise est limitée pendant que l’étudiant fasse ses études. Elle prend fin quand les études seront terminées. Notons que la franchise n’a pas d’intérêt. Si l’étudiant est en deuxième année et qu’il lui reste encore deux années d’études, il ne paie pas d’intérêts pour ces deux années sabbatiques de paiement. Le contrat stipule que le paiement débutera à la fin des études du jeune. L’emprunteur peut choisir la franchise totale. C’est-à-dire qu’il ne débutera son paiement qu’après une durée déterminée. S’il veut s’alléger de sa dette pendant ses études, il peut choisir la franchise partielle. Cette dernière consiste à payer mensuellement les intérêts du prêt et seulement les intérêts. Le remboursement du capital se fera après les études. La franchise n’est pas obligatoirement partielle ou totale. C’est l’étudiant qui choisit ce qui lui convient le mieux.

Pour les adultes, ce n’est pas une franchise mais plutôt une pause de paiement. Les banques proposent une pause de deux moins environs. C’est surtout pendant les périodes de paiement d’impôt. Cette idée est avantageuse pour les emprunteurs et pour les banques. Comme cela, les consommateurs n’auront pas de difficulté à payer leurs dettes. S’il y a pause alors la durée de remboursement sera reportée aussi. Ce n’est pas non plus obligatoire, chacun prend la décision dépendant de ses revenus.

La caution d’un prêt

Par définition, une caution est une personne qui garantira le paiement en cas de défaillance de l’emprunteur. C’est comme l’assurance mais leur différence réside dans la nature de l’assureur. Une assurance est une personne morale mais une caution est une personne physique. Toute personne peut donc choisir la caution. Les étudiants sont surtout conseillés d’opter pour la caution. C’est souvent les parents qui se portent garants. Ce n’est pas une obligation mais c’est pour diminuer les dépenses. Se souscrire à une assurance est égal à une dépense supplémentaire. Alors c’est pour cela que ce sont surtout les parents qui sont la caution. Pour les étudiants, la caution est exigée au cas où ils ne trouvent pas de travail après les études. On sait bien que le marché du travail est de plus en plus difficile c’est pour cela que les banques exigent une sûreté de paiement. Dans tous les contrats de prêt, la sûreté est exigée mais sa nature reste optionnelle. Pour ceux qui travaillent, la caution sert de secours au cas où il y aurait licenciement ou perte d’emploi. Un prêt sans garantie est tout de suite refusé. Si l’emprunteur arrive à payer régulièrement ses mensualités, la caution sera tranquille. C’est une garantie c’est-à-dire qu’elle ne fera rien tant que ce n’est pas nécessaire même jusqu’à la fin du contrat. Mais dans le cas contraire, la banque adressera l’ordre de payer à la personne qui s’est portée garante.

La souscription d’un crédit automobile en ligne

Sa facilité

De nos jours, rien n’est impossible à faire sur internet. Même les souscriptions sont possibles. En plus de leurs avantages, la loi régie aussi ces souscriptions. Les personnes qui surveillent et valident les dossiers en ligne sont des professionnels comme dans les banques. Certes, on ne peut pas dire qu’il n’y a jamais de fraude ni d’arnaque mais c’est comme dans la réalité. Dans un prêt automobile en ligne, les gains sont précieux. Vous économisez de l’argent, du temps, vous avez moins de stress.

On dit que c’est facile et c’est vrai. Vous n’avez pas à chercher quoi que ce soit. Tout ce qu’il faut est présenté et bien expliqué. Avant la souscription, vous avez toujours une fenêtre pour tester votre prêt. Vous choisissez le montant voulu, la durée que vous pensez être assez pour vous. Le taux est fixe dans le cas d’une souscription en ligne. Pour que les mensualités soient à votre dépense, c’est le montant ou la durée que vous changerez. Si le résultat vous satisfait, vous pouvez procéder à la souscription. Une autre fenêtre apparaît et un formulaire est à remplir. Ce n’est pas difficile, il suffit de bien lire les titres et donner les informations. Généralement, les informations concernent la personne souscripteur et le prêt. Le procédé est le même que dans les contrats « normaux ». Votre souscription ne veut pas dire votre engagement. Vous recevez le contrat préalable et vous avez aussi votre délai de réflexion. Et tout cela est à faire de chez vous. Vous n’avez pas à vous déplacer. Sur ces sites, il y a souvent des numéros de téléphone au cas où vous auriez vraiment des difficultés à faire votre souscription ou votre test de capacité de remboursement. C’est vraiment en cas de force majeure. Et le prêt peut acheter une voiture neuve ou une occasion. Rien ne différencie le procédé en ligne et celle à la banque. Ce sont les avantages qui les partagent.

Sa sécurité

Quand on dit vente en ligne, c’est surtout à l’arnaque qu’on pense. Bien sûr, il y a des malfaiteurs mais il y a surtout des sites légaux et qui suivent la législation. Un service pour les arnaques sur sites est ouvert pour les victimes. Mais en tout cas sa sécurité est bien assurée. Les informations concernant les clients sont tenues secrètes. Elles sont cryptées pour que d’autres visiteurs malfaisants ne les lisent pas. Sur le plan de la sécurité du prêt, il n’y a rien à craindre. Votre argent ne sera pas versé sur le site mais domicilié dans votre compte bancaire. Le contrat que vous avez lu et signé a autant de valeur qu’un contrat signé à la banque. Toutes les modalités citées dans le contrat sont légales et applicables dans tous les domaines concernés.

En plus de la sécurité, vous pouvez directement voir les nouvelles offres proposées. En même temps, les sites proposent le prêt mais aussi les voitures à vendre. Plus besoin d’aller chez le concessionnaire pour la négociation du prix ensuite chez le banquier pour la négociation du prêt. Vous n’avez qu’à « naviguer » sur les sites pour trouver votre future voiture et votre prêt.

Les pénalités

Pénalités de retard

Les pénalités sont destinées aux consommateurs. Jusqu’ici, si une garantie n’est pas obtenue de la banque, les pénalités relèvent des jugements au tribunal. Mais les pénalités qu’on parle ici sont des sommes que l’emprunteur doit payer. La pénalité de retard est légale si une clause dans le contrat la stipule. C’est-à-dire que le montant ou le pourcentage de la pénalité est fixé dans le contrat. Si ce n’est pas le cas, l’emprunteur peut refuser de payer. Souvent, la pénalité de retard survient avec la résolution du contrat venant du prêteur. Si le consommateur ne paie pas deux mensualités ou plus, à la fin anticipée du contrat, le prêteur peut demander une indemnité de retard. Cette pénalité de retard est différente de l’intérêt de retard. C’est la banque qui définit la somme. Mais en toutes circonstances, elle ne doit pas excéder les 10 % du montant qui reste si ce montant est inférieur à 7 500 euros. Et si elle excède les 7 500 euros, le montant de la pénalité ne dépasse pas les 5 % du montant restant. La pénalité n’aura pas lieu si le retard de paiement est encore dans la limite convenue. Elle ne s’applique pas non plus dans le cas d’un report de remboursement ou d’une pause mensualité. Ces deux procédés sont déjà dans le contrat selon les négociations. La pénalité est dite valable quand les mentions citées dans le contrat de prêt ne sont pas respectées.

Pénalités de remboursement anticipé

Le remboursement anticipé concerne aussi l’emprunteur. Cette option est toujours mentionnée dans le contrat car elle est soutenue par la loi. La législation couvre les banques sur ce point. Leur bénéfice résulte des intérêts. S’il y a remboursement anticipé, il n’y aura pas d’intérêt. C’est pour cela qu’il faut payer des pénalités de remboursement anticipé. Le paiement peut être total ou partiel. Pour chaque cas, les pénalités sont différentes.

Pour un remboursement partiel, la pénalité sera calculée selon le montant anticipé et la durée en rapport au montant. Ce remboursement est précédé d’une lettre recommandée pour information et pour le calcul de l’indemnité.

Pour un remboursement total, la pénalité sera un peu plus conséquente. Toutes les banques l’appliquent mais le taux est différent. Il y a quand même une balise de sécurité pour les emprunteurs. Le calcul de la pénalité se fait en fonction du taux effectif global du contrat. Il n’est pas calculé avec le taux nominal mais le TEG. Ce taux est combiné avec le montant restant dû, ce qui donnera le montant à payer. Si le montant de la pénalité est considérable, il faut prendre le barème suivant : si le montant du crédit est inférieur ou égal à 7 500 euros alors la pénalité ne dépassera pas le montant de 2 mois du montant total du crédit. Et si le contrat est plus de 7 500 euros alors le montant n’excédera pas le montant de 3 mois du coût total du crédit.

Les pénalités ne sont pas figées. Elles sont négociables comme les autres modalités, mais la négociation se fera avant de signer le contrat mais non pendant le paiement de l’indemnité.

Quelques définitions utiles sur le crédit automobile

Concernant l’emprunt

Beaucoup de termes sont utilisés en crédit automobile. Ils sont plus ou moins les mêmes qu’avec les autres prêts.

Crédit automobile désigne le prêt emprunté à la banque ou dans une institution prêteuse de fonds. Il a la même signification qu’un prêt automobile.

Prêt automobile affecté est un prêt à la consommation destinée à acheter une voiture. Au contraire d’un prêt personnel qui sert à toute la consommation y compris l’achat d’une voiture. Ce dernier est dit non affecté.

Taux nominal est le taux annuel pour calculer le montant des mensualités à payer c’est-à-dire l’intérêt et l’emprunt. Ce taux ne comprend pas les frais supplémentaires.

Taux effectif global est le taux qui exprime tout le montant du crédit y compris les frais, le taux nominal et l’assurance s’il y en a. Il englobe toute la somme que l’emprunteur remboursera.

Durée de paiement est le moment pendant lequel l’emprunteur s’engage à payer sa dette. Elle est en rapport avec le montant emprunté et le taux d’intérêt.

Mensualités désignent la somme à verser tous les mois pendant la durée du remboursement. Elles sont fixes et résultent du calcul du taux d’intérêt avec le montant du prêt et la durée de remboursement.

Coût du crédit est le coût total à rembourser par le consommateur. Ce coût comprend le montant demandé par l’emprunteur avec tous les frais et les intérêts. C’est cette somme qui est divisée en mensualités.

Apport personnel est une somme d’argent que l’emprunteur apporte en son nom pour l’achat d’une voiture. Il ne représente qu’une petite partie du prix d’achat mais sera ajouté avec le prêt.

Pénalité est utilisée pour désigner un frais supplémentaire en cas de non-respect du contrat de prêt. Cela peut être une pénalité de remboursement anticipé ou de retard de paiement.

Franchise est surtout utilisée pour les prêts étudiants. Elle se passe pendant les études. L’étudiant ne paiera pas un sou. La franchise peut être partielle (paiement mensuel des intérêts) ou totale (aucun paiement).

Caution est une garantie donnée par les étudiants. C’est une personne physique qui se porte garante du paiement des mensualités au cas où le jeune diplômé ne trouve pas encore de travail après ses études.

Concernant les acteurs et le dossier

Prêteur est la personne morale qui s’engage à prêter de l’argent à une personne souvent physique dans le cas d’un prêt automobile. C’est souvent une banque ou une institution financière.

Courtier est la tierce personne qui sert d’intermédiaire entre l’emprunteur et le prêteur. Son travail est de mener à terme les négociations du contrat pour que le consommateur obtienne un prêt selon ses demandes. C’est le courtier qui est le responsable d’un site internet pour un prêt automobile.

Mandataire est la personne qui travaille avec le courtier. Pour un prêt et vente sur internet, il se charge de trouver les voitures au-delà des frontières du pays.

Frais de dossiers est une appellation commune dans tout type de contrat. Ce sont les frais occasionnés pour les légalisations, l’enregistrement et autres chemins dans les bureaux administratifs (intérieurs ou extérieurs).

L’apport personnel en crédit automobile

Généralités

L’apport personnel est la somme apportée par l’emprunteur. Ce choix est facultatif mais très conséquent sur le montant de l’emprunt. Le montant de l’apport n’est pas fixé mais il ne faut pas dépasser une certaine limite. Car au-delà, un prêt ne servira à rien. Si vous donnez un apport de 50 % du montant de votre achat, la banque ne fera pas de profit. La somme ne doit pas excéder les 20 % du total de la transaction. Mais ce chiffre est souvent à 10 %. C’est surtout pour couvrir les frais des documents et les frais administratifs. L’apport personnel permet donc de réduire la somme de votre emprunt. Il vous donne un avantage sur l’acceptation du dossier. Avec un apport personnel, la banque voit en vous un bon client avec une bonne résolution dans les dettes. Toutes les modalités de paiement et d’obtention de négociation reposent sur l’apport personnel. Vous aurez plus de chances d’exiger un trop concurrent. La négociation sera moins sévère. Si vous avez de l’épargne pouvant financer une partie de votre achat de véhicule, vous devez le faire savoir à votre banque. Vous dites que vous voulez acheter une voiture de telle somme mais que vous ne disposez que tel pourcent du montant. C’est pour donner une bonne impression de votre responsabilité en tant qu’emprunteur. Mais participer personnellement à l’achat de votre voiture n’est pas obligatoire. Tout dépend de votre liquidité mais il est plus avantageux.

Avantages de l’apport personnel

Si vous voulez réduire toutes les modalités de paiement de votre prêt automobile, choisissez un apport personnel. Il est réputé de faire diminuer considérablement le taux d’emprunt. En négociant bien chez le concessionnaire, vous pourrez obtenir une ristourne sur votre voiture. Cela baissera le montant de l’achat, donc diminuera aussi votre emprunt et vos échéances.

L’apport personnel fait donc usage de baisser le taux. Si le taux baisse, et que le montant total de l’emprunt baisse aussi, alors la durée diminue avec eux. Pendant la négociation, vous pouvez demander la diminution même de vos frais de dossiers. Il faut faire pression car l’atout est entre vos mains. Faites le calcul sur un calculateur de prêt pour que vous sachiez jusqu’à quel taux vous allez débattre.

Avec un apport personnel, vous avez l’avantage de négocier votre taux d’emprunt. Ce taux sera calculé par rapport à votre emprunt (déjà diminué grâce à votre apport personnel), ce qui vous donnera des mensualités acceptables. Vous pouvez aussi revoir la durée de votre échéance. Elle se calculera aussi avec votre taux négocié, ensemble, ils vous allégeront vos remboursements mensuels. Ce n’est pas tout, si vous êtes un bon négociateur ou si votre courtier l’est dans ce cas vous aurez aussi un rabais sur tous vos frais de dossiers. Ne pensez pas que vous en faites trop parce qu’un apport personnel est votre ultime arme pour la négociation de vos futurs paiements.

C’est plus ou moins votre seule arme de défense alors il faut bien l’utiliser. La banque fera tout son possible pour vous malmener pendant la négociation mais avec votre participation elle ne pourra refuser la baisse des modalités.

Connaitre à l’avance la possibilité d’un prêt automobile

Les facteurs d’acceptation

Les banques offrent de plus en plus de possibilités pour contracter un prêt mais elles sont aussi de plus en plus strictes sur ce point. Pour tout crédit automobile, les conditions sont presque les mêmes. Avant d’entamer les négociations, vous pouvez déjà connaitre si votre demande sera acceptée ou non. Vous pouvez engager un courtier pour analyser à l’avance vos dossiers et pou connaitre si votre choix va avec votre budget. Mais vous pouvez vous en passer aussi. Le système d’analyse que les banques emploient est assez courant. Les facteurs en cause dans un dossier sont faciles à détecter. Si vous voulez un prêt personnel, la sélection sera un peu difficile car elle se porte essentiellement sur votre grande capacité de payer une dette. Votre revenu et votre dépense seront donc un atout majeur. C’est le cas pour tous les prêts personnels affecté ou non. Avec chacun leurs avantages, les banques ne donnent pas ce prêt pour acquis. Tout ce qui concerne votre vie financière doit être stable avant et pendant le remboursement. Avec un bon revenu, un taux d’endettement bas, des dépenses économiques et des relevés plus ou moins stables, vous aurez votre prêt. N’oubliez pas que la banque a le droit de fouiller dans tous vos dossiers : dettes en cours, surendettement, défaillances et dépenses. Vous ne pouvez pas tenir secret votre portefeuille.  Si par malheur vous avez des problèmes financiers mais qu’il vous faut une nouvelle voiture, un courtier saura présenter votre dossier sous un meilleur angle. Par rapport à tout cela, la banque fait le rapport entre votre revenu et le choix de votre mensualité. Si vous pensez rembourser une grosse somme tous les mois alors que ce qui vous reste en mains est mince, la banque refusera.

Ce qu’il faut comprendre

Vous devez comprendre que votre taux d’endettement ne doit pas dépasser les 33 % du total de votre revenu mensuel. Si vous avez déjà d’autres dettes, ajoutez-les à vos dépenses. Si la somme ne dépasse pas le taux, vous avez encore une chance de contracter un prêt automobile. Mais c’est à la banque de dire si vous serrez capable de payer les mensualités que vous avez choisies ou non. Vous pouvez anticiper la réponse des banques vis-à-vis de votre reste à vivre. Si vous avez assez d’argent pour votre consommation mensuelle en amputant les dépenses, le prêt sera accordé. Votre « reste à vivre » compte beaucoup pour juger votre capacité.

Ne dépensez pas pour rien. Proposez à la banque une somme acceptable pour acheter une voiture et non pour acheter une voiture de luxe. Votre proposition de prix et de taux entre en jeu dans l’acceptation de votre prêt. Pour cela, vous pouvez négocier à l’avance chez le vendeur le prix de votre automobile. Une personne trop gourmande sur les prix et les modèles des voitures alors qu’elle se trouve dans une impasse financière aura du mal à trouver un crédit. Tout se repose sur la bonne manière de dire à la banque que vous êtes un bon emprunteur et un excellent payeur.

Les prêts automobiles

Le prêt personnel automobile

Au bout de quelques années, votre véhicule prend de l’âge. Ses systèmes commencent à défaillir et elle est de plus en plus malade. Et en plus les nouveaux modèles pendant tout ce temps ne cessent d’innover dans toutes les matières. Vous décidez donc de remplacer votre ancien véhicule. En choisissant le prêt personnel automobile, vous avez un budget souple. Vous pourrez acheter aussi les accessoires qui vont avec l’automobile. Ce prêt est non affecté c’est-à-dire qu’on ne vous demande pas à quoi il servira. Tout ce qu’il faut c’est de fixer le montant emprunté. Le taux est intéressant et la durée peut aller jusqu’à 10 ans. Avec le prêt personnel automobile, vous pouvez aussi financer l’assurance. Vous trouverez ce genre de prêt auprès des banques et des institutions financières de crédit. Beaucoup de particuliers semblent être intéressés par ce prêt à la consommation. Et le préfèrent par rapport aux autres. Grâce à son taux très économique pour les emprunteurs, c’est le plus souvent utilisé pour un prêt automobile. Les banques se font une concurrence loyale en proposant des taux inimaginables. Mois quoi qu’il en soit, les deux parties sont gagnantes. Même si le taux est concurrentiel, les banques et les prêteurs font des bénéfices. Le taux contracté est toujours un taux fixe, c’est pour cela que le prêt est stable pour les consommateurs. Le choix d’un prêt dépend des revenus de chaque personne et de sa capacité de remboursement. Avec le prêt personnel automobile vous pouvez choisir calmement la voiture que vous voulez et s’il vous reste un peu du montant du prêt, vous pouvez l’utiliser.

Le crédit automobile

Le prêt automobile est un peu différent du prêt personnel automobile. Ce sont tous les deux des crédits à la consommation mais l’un est affecté et l’autre ne l’est pas. Le crédit automobile est un crédit affecté. Cette dénomination veut dire que l’achat est déjà connu avant de contracter le prêt. Ce crédit ne servira qu’à acheter une voiture, pas une autre consommation. La raison de départ doit être respectée sinon la banque pourra retirer le prêt ou annuler le contrat. Mais avec le crédit automobile, vous avez plus de sécurité. En cas de litige avec le vendeur (la voiture n’est pas celle que vous avez voulue), vous pouvez annuler la transaction. Le vendeur restituera la somme et la banque redonnera le vôtre (remboursements effectués). Et vice versa, si le contrat de prêt est refusé, la vente le sera aussi. Vous n’avez donc rien à craindre au niveau du litige. La somme n’est pas acquise tant que la voiture n’est pas entre vos mains. Le paiement de la première mensualité sera fait après réception de l’automobile. Contrairement au prêt personnel, le remboursement commence après l’obtention du montant. Avec ce crédit, le taux est un peu plus signifiant que celui du prêt personnel car les avantages sont assez nombreux.

Une petite remarque pour bien mettre les points sur les i. Il y a des banques qui proposent des prêts personnels automobiles affectés. Ce prêt a un taux d’un prêt personnel non affecté mais il sert à financer une automobile. La sécurité pour le consommateur ne sera pas comme le crédit automobile.

Les options avec le prêt automobile

Formule de la banque

La concurrence fait rage entre les banques. Sur le prêt automobile, elles cherchent de plus en plus d’offres exceptionnelles pour attirer de nouveaux clients ou pour séduire ses clients de choisir tel ou tel prêt. Toutes les manières sont bonnes à condition de ne pas franchir les limites de la législation. A part la baisse du taux pour un prêt automobile, les banques proposent aussi d’autres options facultatives. Elles sont souvent utiles pour les emprunteurs. C’est d’ailleurs après études auprès des consommateurs que les banques proposent ces options. Au début, c’est le contrat de prêt pour l’achat d’une voiture qui est prévu. Mais une banque cherche toujours à faire un profit alors elle ne s’attarde pas sur la question et vous propose les autres offres.

Dans le cas d’une promotion par exemple, l’offre est exprimée en pack. C’est-à-dire qu’avec le montant de l’auto, vous avez l’assurance. Il n’y a pas toujours une arnaque. Vous avez le droit de questionner votre banquier sur le montant à rembourser. Car c’est la seule chose qui doit vous préoccuper. Si la proposition vous semble honnête, vous et la banque aurez votre part de bénéfice.

Une formule accompagnée d’une ou de plusieurs options a toujours un rabais sur le taux de remboursement. Vous aurez l’avantage de ne payer qu’une fois un prêt que vous auriez dû prendre deux fois. En plus du rabais, c’est plus intéressant de faire deux prêts pour le prix d’un dans une même banque. L’économie sera sur les frais de dossiers, le nombre de dossiers à fournir et aussi sur l’argent à rembourser.

Les options proposées

Les options offertes se rapportent souvent à l’automobile. Une personne qui désire acheter une voiture doit absolument avoir une assurance voiture. Les banques sont en coopération avec des assureurs. Les deux feront donc une association pour un prêt avec une assurance. L’offre sera alléchante vue le taux qui sera impérativement bas. Les banques vous proposeront une facilité de paiement. Le contrat sera bien distinct mais le remboursement sera en commun. L’offre est pour les personnes qui veulent trouver un autre assureur. Elle est aussi pour les nouveaux conducteurs.

Pour les banques qui travaillent avec les concessionnaires, elles peuvent proposer aussi un prêt pour les entretiens automobiles. On sait bien que tous les moyens sont bons pour attirer l’attention. L’entretien est aussi une dépense à ne pas négliger. En cas de gros travaux, un prêt personnel est à étudier alors autant adopter les offres en pack par les banques. Si vous faites un achat en hiver, les banques vous proposeront des options adéquates. Toutes les idées pour que tous les frais possibles occasionnés par l’automobile soient dépensés à la banque sont proposées. Il y a même des idées qui dépassent l’imagination.

Ces options sont évidemment facultatives. Vous n’êtes pas obligés de les accepter. Et la banque ne peut pas vous incomber ses options. C’est en calculant que vous saurez si vous êtes gagnants ou non et si vous en avez réellement besoin avec votre automobile. Le dernier mot est toujours en faveur du client.

Rachat de crédit automobile

Comment peut-on arriver à un rachat de crédit ?

C’est peut-être l’un des crédits les moins chers mais on peut rencontrer des problèmes de paiement. Souvent, c’est en contractant quelques crédits qu’on se trouve à être en défaillance de paiement. Si vous avez déjà un crédit immobilier assez conséquent et en plus vous avez un crédit automobile, vous aurez deux remboursements à payer. Un rachat de crédit est fait quand une personne se trouve dans la difficulté de rembourser ses dettes. Et si en plus de tout cela il vous faut encore un prêt alors c’est souvent le rachat de crédit que votre banque proposera.

Une personne se trouve piéger de ses dettes au moment où son taux d’endettement dépasse les 33 %. C’est le seuil que les experts ont fixé à ne pas dépasser. Au-delà de ce chiffre, une famille ou une personne aura une baisse de niveau de vie. Au pire, les dettes ne seront pas payées. A part les dettes, une personne a des obligations comme les impôts, les alimentations, les factures, les scolarités pour ceux qui ont des enfants.

Le rachat de crédit est l’ultime solution avant d’être reconnu surendetté. Les gens déjà endettés ont aussi recouru à ce procédé. Avant d’opter pour la vente de votre bien pour rembourser la banque, essayez le rachat de crédit.

 

Quel refinancement adopté

Tous les crédits sont négociables. Pour le crédit automobile, vous avez deux choix devant vous. Précisons d’abord qu’un rachat de crédit diminue le taux d’intérêt mais c’est la durée qui se prolonge. Vos paiements mensuels seront allégés, ce qui vous permettra de les payer. Avec un rachat, vous pouvez refinancer un ou plusieurs crédits selon votre situation.

Vous pouvez donc opter pour le refinancement hypothécaire. Il consiste à refinancer votre ou vos crédits en prêt hypothécaire. Si vous avez un crédit automobile, un crédit personnel ou même avec un crédit immobilier alors vous groupez le tout et vous échangez contre un prêt hypothécaire. Ce prêt peut durer 30 ans sur les mêmes conditions qu’une hypothèque immobilière. Pour les prêts personnels uniquement (prêt automobile, voyage, consommation,…), vous pouvez les racheter avec un prêt pour consommation. La durée est beaucoup moins que l’hypothécaire mais assez longue pour la consommation. Elle est de 10 ans au maximum avec le taux révisé à la baisse. Dans les deux cas, vous vous acquittez de vos dettes en un seul paiement par mois.

Vous pouvez faire votre rachat dans votre propre banque mais c’est rare car la banque verra votre difficulté de remboursement. Le cas dépend donc de l’amabilité de votre banquier. Mais dans la plupart des cas, ce sont les sociétés intermédiaires qui s’en occupent.  Bien évidemment, pour qu’un rachat soit accepté il faut remplir certaines conditions comme par exemple votre premier rachat n’a pas eu de retard de paiement ou que la durée du prêt à racheter ne doit pas être inférieure aux durées déjà passées. Ces exigences sont respectées pour que le rapport entre le nouveau taux, la nouvelle durée et le montant restant à payer ne soient pas insignifiants. Le rachat est un procédé très sérieux.

Les mentions dans un contrat de crédit auto

Les parties dans un contrat de crédit

Pour qu’un contrat soit valable et que le crédit soit donné, il faut une signature. Comme tous les contrats, il faut au moins deux parties qui signent le contrat. Pour celui de l’auto, il y a la banque ou l’institution de prêt et l’emprunteur. La tierce personne est seulement un intermédiaire mais ne signe pas le contrat. Elle peut être un courtier, un agent intermédiaire, un mandataire. Ces personnes ne sont que l’intermédiaire entre le client et la banque et aussi entre le client et le vendeur d’automobiles. Ce sont les responsables directs du contrat qui signent un contrat. Dans un contrat de prêt pour auto, c’est le donneur de fonds : le fonds ne sera pas débloqué tant que le donneur ou emprunteur ne signe pas le contrat. Le consommateur : l’argent débloqué ne sera donné que si l’emprunteur signe le contrat. La signature est la preuve qui dit que les deux parties (donneur, receveur) se sont mises d’accord sur le montant à donner, les modalités de paiement du remboursement et tous les frais s’y attachant. Toutes les décisions ont été prises par ces deux parties pour être arrivé à une conclusion par une signature. Elles doivent alors respecter leurs engagements. La banque s’engage à donner l’argent et le consommateur s’engage à payer sa dette.

Les mentions

Un contrat de crédit à la consommation (crédit automobile) comporte des mentions obligatoires et facultatives. Ces mentions concernent les informations personnelles de l’emprunteur (nom et prénom, adresse et cautions), les informations du prêteur (dénomination et siège social, informations prouvant l’existence de l’institution), les informations sur l’intermédiaire s’il y en a (nom ou dénomination sociale, domicile ou siège, et autres informations nécessaires prouvant la compétence de l’intermédiaire). Le montant du crédit y figure aussi pour que les deux sachent que telle ou telle somme négociée auparavant est mentionnée dans le contrat. Et ce montant est respecté jusqu’aux derniers cents. Le taux effectif global (TEG) est aussi obligatoire. Celui-là, c’est la loi qui le dicte. Il comporte le montant du prêt, les intérêts, les frais de dossiers et autres frais. C’est le montant annuel ou mensuel que l’emprunteur devra payer. Si c’est un crédit affecté, il faut mentionner la nature du bien à acheter c’est-à-dire une voiture. Il faut aussi spécifier les conditions de remboursement du crédit. Le TEG sert simplement de référence mais il y aussi mention des conditions de paiement que l’emprunteur se doit de respecter. Pour que la banque ne perde pas ses profits, elle a le droit de mettre dans le contrat les garanties exigées. Avant tout acceptation, tous les emprunteurs doivent avoir fait l’objet d’une enquête au CCP. C’est un centre où toutes les personnes surendettées sont classées. Il faut le dossier qui prouve que le client est « clean ». Pour cela, l’identité de la personne qui a consulté le fichier et la date de consultation doivent être mentionnées. Un taux en cas de retard de paiement est aussi écrit comme le cas d’un remboursement anticipé ou dans le cas de défaillance de l’emprunteur.

Prêt automobile pour voiture neuve en ligne

La différence avec un prêt pour voiture occasion

Un prêt automobile ne différencie pas une neuve d’une occasion. Les banques ne cherchent pas à savoir ce détail. Tout ce qui les intéresse c’est le montant du prêt. Surtout si vous faites un prêt personnel, vous êtes libre de vos achats. Si vous faites un prêt affecté à une voiture, vous ne communiquerez que le montant du futur achat. La différence se trouve surtout dans le prix. Une voiture neuve est toujours plus chère qu’une occasion. Donc le TEG d’un prêt pour les deux achats aura un écart.

Le prêt en ligne pour les voitures neuves

En ligne, c’est toujours pareil que dans les banques. C’est surtout le montant qui est le facteur principal du montant à rembourser. Il y a quand même un grand avantage pour les achats en ligne. Le prix des voitures neuves est très intéressant par rapport au prix chez les concessionnaires. La question qui se pose est : ce sont vraiment des voitures neuves ?

C’est peut-être un peu dur à croire mais ce sont des voitures neuves. Il y a des agents qui entrent en jeu pour avoir ces voitures. Ce sont des voitures venant des concessionnaires mais avec une liquidation, ils revendent au prix de gros.

Les acteurs

Pour les voitures européennes, les mandataires se chargent d’acheter les stocks non écoulés des concessionnaires. Les prix sont très bas, jusqu’à 30 % de rabais. Ces mandataires font la pêche au vendeur qui veut liquider son stock pour de nouveaux arrivages. Les vendeurs en ligne pendront quand même une marge de bénéfice face au coût de déplacement mais le prix de vente reste relativement bas. Ces voitures sont quand même celles en vente dans tout le pays mais son prix a été concurrent chez les autres.

Concernant les courtiers, ils s’occupent des voitures à l’intérieur du pays. Ce sont eux et les mandataires qui sont les vendeurs en ligne. Les courtiers négocient chez les concessionnaires du pays. Quand un constructeur de voitures sort un nouveau millésime, le marché doit se débarrasser des anciens modèles. C’est là que le courtier entre en jeu. Les voitures sont neuves mais n’ont pas été vendu dans les délais espérés. Le courtier les achète et les revend. Il ne faut quand même pas espérer que vous allez trouver des voitures très demandées sur le marché. Les concessionnaires ne vendent au rabais que les modèles peu appréciés par le public. Mais quoi qu’il en soit une voiture neuve qui roule est toujours une voiture neuve.

Toutes les parties dans une vente en ligne de voiture neuve sont gagnantes. Les concessionnaires liquident leurs stocks de modèles invendus. C’est mieux que de les détruire. Les courtiers vendent leurs voitures. Ils obtiennent une remise considérable et peuvent vendre à un prix inégalable.  Les banques obtiennent des demandes de prêt pour automobiles. En admettant que le prix est un peu plus cher que les voitures d’occasion mais très compétitif par rapport au prix chez le concessionnaire. La banque fera plus de profit. Et enfin les consommateurs achètent une nouvelle voiture à un prix très intéressant.

Le taux effectif global

Définition du TEG

Le taux effectif global ou le taux annuel effectif global est le taux pour exprimer la valeur d’un remboursement. Tous les prêts sont exprimés en TEG. Ce taux est affiché dans le contrat préalable de prêt. La loi dit clairement que les banques et les institutions financières doivent obligatoirement inscrire le TEG dans le contrat préalable. Pour le client, ce taux est l’échelle de comparaison d’un prêt par rapport à un autre. Pour pouvoir choisir parmi les dizaines d’offres, le client comparera grâce au TEG.

Normalement, tous les frais des documents, les intérêts du prêt, les commissions s’il y en a. Le montant que l’emprunteur doit rembourser est exprimé par ce TEG. Pour le prêt automobile, la différence ne sera peut-être pas très grande mais c’est déjà ça. Le TEG dépend du montant du prêt et de la durée de remboursement. A vrai dire, tous les frais et tous les montants entrent en jeu dans le calcul du TEG. Quoi qu’il en soit, il est plafonné selon les critères de prêt. Il ne peut pas dépasser ce plafond sinon il sera nul. Le taux effectif global est différent d’une banque à une autre mais respecte la limite instaurée par la loi. Mais le taux effectif peut augmenter ou diminuer selon le marché financier et le marché de la consommation. La hausse ou la baisse est toujours communiquée et toujours limitée.

Son utilité

Que ce soit pour la banque ou pour le client, le TEG a une place importante.

Pour la banque, ce taux lui dit déjà ce que seront ses intérêts pour le montant demandé. Le taux leur servira de preuve au cas où le client aurait des questions sur ce qu’il doit payer. Le taux est aussi un moyen pour mettre en valeur un prêt concurrentiel et intéressant pour le client. Il sera aussi un moyen de pression aux autres banques. Le TEG n’est pas un secret. Chaque banque peut vérifier le TEG d’une autre banque pour connaitre ses failles et ses avantages. C’est une concurrence loyale sur le marché de prêt entre les banques et les institutions financières.

Pour le client, le TEG montre la valeur d’un prêt dans une banque. Pour éliminer les tarifs les moins intéressants et garder les plus attractifs, on se sert du TEG. Il faut quand même se méfier car le TEG contient tous les frais et toutes les valeurs à rembourser mais les mentions facultatives et les clauses n’y sont pas inscrites. C’est plus facile pour le consommateur de lire un taux plutôt qu’un tas de chiffres. Avec le taux, on est plus sûr de connaitre le montant qu’il faudra débourser chaque mois et à la fin de la durée de remboursement. Il servira de base pour qu’une personne sache combien d’argent il lui restera après chaque paiement des mensualités. Le TEG est communiqué par le contrat préalable. Si vous avez fait une souscription sur le net, vous recevrez la version électronique. Si vous étiez à la banque, une version imprimée vous sera donnée à titre d’information.

Le prêt automobile en ligne

Les clés de la réussite

Faire un prêt en ligne n’est pas dangereux. Au contraire, c’est pareil comme chez une banque mais vous restez chez vous. Il y a même quelques avantages par rapport à l’ancienne. Ce choix est très courant de nos jours. Que ce soit pour les voitures neuves ou d’occasion. Le prêt en ligne est fiable. Ce qu’il faut faire c’est de naviguer entre les offres et les garanties. Ne vous en faites pas, le TEG (taux effectif global) est toujours mentionné pour chaque simulation de prêt. Vous aurez donc une matrice de comparaison pour ne pas se perdre dans la jungle du web. Faites des comparaisons pour chaque banque et pour chaque modalité de paiement que vous souhaitez.

La souscription en ligne est réputée par sa rapidité, son accès facile, son efficacité et son gain de temps. La concurrence est toujours un peu plus rude dans le monde du web. Les courtiers trouvent à chaque fois des « appâts » pour attirer les clients. Il y en a qui offre les frais de dossiers pour toute souscription en ligne. Les autres donnent les réponses dans les 24 heures qui suivent. Les unes proposent des taux très bas pour des promotions en prêt automobile. Leur atout réside aussi dans la combinaison de l’offre d’emprunt pour automobiles avec l’assurance que vous voulez. Tout cela existe mais il faut quand même être au courant des clauses de contrat. Pour les prêts en ligne, le taux est fixe. Il y a déjà une calculatrice que vous remplissez pour qu’elle calcule vos mensualités. Le taux est prédéfini mais c’est le montant ou la durée de remboursement que vous jaugez. Il est donc impossible de négocier son taux de remboursement enligne.

Les étapes essentielles

Pour trouver un bon prêt automobile, il y a les étapes à ne pas ignorer.

La recherche des meilleurs tarifs. C’est une étape primordiale car tout le reste en dépend. Vous remplissez le formulaire en précisant le montant demandé, la durée espérée et les autres offres facultatives (assurance auto). Selon votre choix, vous recevez l’offre préalable soit par e-mail soit par courriel. Vous êtes tenus compte de réfléchir et de donner votre réponse sous 7 jours. Vous n’êtes pas obligé d’accepter suite à ses avis préalables. Si vous avez souscrit pour une dizaine de banques, vous ne choisissez que celle qui a répondu à vos attentes. Après accord de votre part, c’est le moment d’envoyer les documents définitifs pour ce contrat. Avec le contrat signé. Sachez que la loi Scrivener régit les prêts à la consommation. Si votre emprunt ne dépasse pas les 21 500 euros, vous en bénéficierez de sa protection. Si le montant va au-delà, c’est une autre loi qui s’en chargera. Après l’envoi des documents de dossiers et du contrat signé, le prêt est officiellement à vous. Le montant est donné dans les plus brefs délais (au plus 48 heures après votre acceptation). Le remboursement se fait selon les modalités dans le contrat dont vous avez fait la simulation avec les détails s’y rattachant (durée de paiement, taux d’intérêt, mensualités).

Le prêt automobile pendant l’étude

Les détails à prendre en compte

Quand on est étudiant, posséder une voiture est indispensable surtout si on a un travail. Organisez son emploi du temps en respectant les horaires nécessite une solution radicale. C’est surtout le trajet qui « bouffe » la majorité de notre temps. Avoir une voiture quand on est étudiant est de plus en plus courant. Il faut pour cela faire un prêt automobile. Pour l’étudiant, les banques font des offres spéciales. Avec des modalités plutôt particulières. Il faudra en premier lieu fournir les dossiers. Avec un papier pour prouver que vous êtes étudiants dans une université.

Les offres évoluent et deviennent encore plus meilleures. C’est à vous de trouver celle qui vous ira le mieux. Pour commencer, n’achetez pas une voiture trop chère (la nouvelle Audi qui vient de sortir par exemple). Optez plutôt pour une occasion de bonne qualité. La banque verra que vous avez besoin d’une automobile et non d’une marque ou d’un millésime ou d’une cylindrée. Ce sont surtout les étudiants de la troisième année qui sont les préférés des banques. Leur durée d’études restantes est peu, donc le remboursement se fera aussi tôt. Soyez vigilant et économe sur le montant du prêt. L’élément de comparaison reste toujours le taux effectif global. C’est à partir de ce taux que vous comparerez les garanties et les montants à payer pour toutes les banques. Le taux d’intérêt est assez attractif pour les étudiants mais c’est surtout la durée qui sera longue vu qu’ils auront encore des années d’études. Ne négligez donc pas ce taux d’intérêt et ce taux effectif pour ne pas être surendetté dès votre premier travail.

Prêt étudiant et remboursement

Le remboursement ne commencera qu’après la fin des études. Normalement, vous êtes considérés comme travailleur après vos études. Si vous n’avez pas encore de travail, ce sera entre vous et votre banquier. Si la clause de votre contrat vous autorise à ne pas payer si vous ne travaillez pas, c’est une chose. Mais sinon, le banquier pourra saisir votre voiture en vous obligeant à payer. Il faut donc penser à économiser même un peu pour se mettre à l’abri au cas où. L’étudiant a aussi le choix de payer partiellement dès obtention de la voiture. Dans ce cas, la franchise est dite partielle. Il peut verser les intérêts mensuellement et attendre de payer le capital quand il aura du travail. C’est aussi un meilleur choix pour prouver à la banque que vous êtes un bon client mais cela dépend aussi des dépenses mensuelles.

Dans le cas cité ci-dessus (l’étudiant ne trouve pas de travail à la fin de ses études), les banques exigent une caution. C’est comme une assurance-chômage mais pour les étudiants. C’est surtout les proches qui sont portés garants de la caution et non une institution d’assurance. La caution peut être un parent ou un tiers. C’est une garantie au cas où l’étudiant aurait du mal à payer sa dette. Un remboursement anticipé n’est pas souvent mentionné pour un étudiant mais il faut le négocier. Le futur est incertain alors il vaut mieux être prudent.