Une baisse des taux prêt auto par les établissements de crédit en ce moment!

Les actualités parlent beaucoup de la baisse des taux d’intérêt appliqués par les établissements de crédit en ce moment. Cette baisse s’explique par la diminution du taux directeur de la Banque Centrale européenne auquel est basé le calcul du taux d’intérêt nominal des institutions financières. Néanmoins, cette baisse n’entraîne pas l’euphorie de la population pour les crédits de consommation, au contraire, ils enregistrent une diminution en moyenne de 18% par rapport à l’année dernière. Mais pour le crédit auto, cette baisse est légèrement atténuée (environ 15%) malgré la baisse du pouvoir d’achat réclamée partout.

En ce qui concerne le taux prêt auto, il est exprimé en taux effectif global (TEG) sur les publicités et les informations comme l’exige le code de consommation. Le TEG réunit la totalité des coûts nécessaires à la réalisation du projet auto: taux nominal, frais de dossier, coût de l’assurance obligatoire. Il est fixe pour un prêt auto, ce qui veut dire que le souscripteur saura au moment du signature du contrat le coût de revient du crédit auto ou le coût total du crédit. Le taux prêt auto appliqué en ce moment varie entre 3,9% et 10% selon les établissements financiers. Cette différence s’explique par le taux appliqué selon le montant et la durée du crédit. Si le montant de l’emprunt est inférieur à 5000 euros, le taux sera autour de 9%, il en est de même pour un emprunt dont la durée est plus de 5 ans.

Pour comparer les offres e se basant sur le taux prêt auto, le taux nominal n’est pas une référence, mais le savoir s’avère important lors de la négociation des termes du contrat car l’emprunteur pourra négocier le taux nominal s’il détient un dossier pertinent (apport personnel, source de revenu conséquente, emploi stable…) Les établissements financiers misent surtout sur les autres éléments annexes pour être le plus compétitifs sur le marché. Les frais de dossiers constituent les dépenses engagées par l’établissement pour la mise en place du dossier de financement d’un crédit. Ils représentent en moyenne 1 à 1,5% du montant de prêt. Certains établissements omettent d’inclure ces frais dans le calcul du TEG, donc le souscripteur doit vérifier cela avant de conclure le contrat de crédit ; tandis que d’autres l’incluent dans le taux nominal ou l’offrent dans une opération promotionnelle. Ces frais de dossiers peuvent être négociés au moment de la conclusion du contrat de prêt. En ce qui concerne les assurances, seules l’assurance décès invalidité est obligatoire, et tous les établissements financiers l’incluent dans le taux prêt auto. Mais certaines sociétés, pour se démarquer, insèrent aussi des assurances facultatives dans leur taux. Si le demandeur a déjà souscrit les mêmes assurances auprès d’un autre organisme, il doit le souligner au créancier pour que ce dernier ne les inclue pas dans le calcul du TEG.

D’après le code de la consommation, les établissements financiers sont libres de fixer le taux prêt auto selon leurs politiques commerciales. Cependant, il ne devrait pas dépasser le taux d’usure. Pour les crédits de consommation à taux fixe, le taux d’usure est de 10,04%. Néanmoins, la rude concurrence entre les établissements financiers protège les consommateurs contre la pratique des taux d’usure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam protection by WP Captcha-Free